OS mobilesPoste de travail

Moins de 10% du marché des OS mobiles pour Windows Phone en 2017

Microsoft Windows Phone 8 Steve Ballmer
1 0 1 commentaire

Si Windows Phone devrait connaître la plus forte progression du marché des OS mobile, il restera très en retrait de ses concurrents.

En 2017, il se vendra autant de Windows Phone Microsoft qu’Apple vend d’iPhone… en 2012. C’est l’une des prédictions du rapport « Smartphone markets: worldwide trends, forecasts and strategies 2012–2017 » du cabinet Analysys Mason.

L’analyste estime que les terminaux vendus sous Windows Phone passeront de 11 millions cette année à 136 millions dans 5 ans. Soit « la plus rapide progression d’OS en terme de part de marché », estime le cabinet d’analyse. Une progression facilitée par la faible part de marché de Windows Phone aujourd’hui (2,4% au troisième trimestre selon le Gartner).

Microsoft en retrait

Néanmoins, en 2017, Microsoft restera toujours en retrait de ses principaux concurrents avec 9% du marché contre 23% pour iOS et 58% pour Android visiblement indétrônable bien « qu’il stagnera et maintiendra cette part de marché (malgré une croissance de celui-ci) au cours des 4 années suivantes, essentiellement à cause de l’absence d’autres plates-formes à qui capturer des points », prédit Analysys Mason.

On en conclut, selon ces chiffres, que RIM détiendra 10% du marché. Ce qui constituerait une excellente nouvelle pour BlackBerry qui, au troisième trimestre, détient 2,2% du marché.

Autrement dit, il n’est pas certain que Windows Phone trouve sa place sur le podium des OS mobiles. À moins que Samsung ne donne un avenir concret à son environnement Bada ou qu’un nouvel OS émerge (Meego, Firefox OS ?). Ce dont se réjouiraient au passage les opérateurs mobiles.

Les opérateurs en profitent

« Un troisième acteur important comme Windows dans le marché des smartphones profiterait aux opérateurs mobiles, car il permettrait de réduire le contrôle d’Apple et de Google sur le marché, justifie Ronan de Renesse, auteur du rapport et analyste principal pour le haut débit mobile. Cela encouragerait également les abonnés à passer d’un OS à l’autre, ainsi que d’améliorer la capacité de négociation des opérateurs pour le commerce de détail des smartphones. »

Analysys Mason smartphones 2017

L’analyste note par ailleurs que les stratégies de mises à jour des plates-formes seront primordiales puisqu’elles entraîneront le choix du smartphone dans trois cas sur quatre en 2017 contre moins de la moitié aujourd’hui. Sur ce terrain, Microsoft n’est pas, aujourd’hui, le plus réactif.

Nouveau paysage constructeurs

Du côté des constructeurs, on peut s’attendre à une modification du paysage. Si Apple et Samsung continueront de dominer le marché, les Chinois ZTE et Huawei détiendront plus de 22%. Contre moins de 7% aujourd’hui.

Et Nokia ? Analysys Mason ne le précise pas dans son communiqué. Mais le constructeur finlandais devrait se payer une bonne tranche des 1,37 milliard de smartphones qui seront vendus en 2017 (soit 70% de tous les téléphones mobiles) contre 700 millions en 2012 (41,2%).


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – À l’écoute de Windows Phone 8

Le Nokia Lumia 920 en images

Le Nokia Lumia 920

Imagem 1 de 8

Nokia Lumia 920 noir
Nokia Lumia 920 noir