Salesforce va brancher une IA sur tous ses services Cloud

CloudDSIEditeurs de logicielsLogicielsProjets
3 13 Donnez votre avis

La plate-forme d’IA de Salesforce, baptisée Einstein, sera dévoilée lors du prochain Dreamforce, l’événement de l’éditeur en octobre prochain.

Lors de son futur événement Dreamforce, prévu en octobre, Salesforce va lever le voile sur une plate-forme d’IA appelée à venir se brancher sur tous les outils de la gestion de la relation client de l’éditeur. C’est le Pdg de l’éditeur, Marc Benioff qui s’est chargé de la pré-annonce de cette plate-forme, modestement baptisée Einstein, lors d’une réunion avec les analystes concernant les résultats trimestriels de sa société.

Benioff, qui décrit l’intelligence artificielle comme « la prochaine vague technologique de notre industrie », précise qu’Einstein serait appliqué aux Cloud maison dédiés aux ventes, au service, au marketing et à l’analytique. Probablement comme une option.

Ouverte aux développeurs

Salesforce affirme avoir réuni une équipe de 175 spécialistes pour construire cette plate-forme. Cette dernière, qui pourra être mise en oeuvre par les utilisateurs sans programmation, sera également ouverte aux développeurs, qui seront ainsi à même de bâtir leurs propres extensions en s’appuyant sur le Paas Heroku.

Marc Benioff explique avoir réalisé plusieurs acquisitions afin d’accélérer la conception de son outil d’IA. Citant RelateIQ, MetaMind, Implisit, PredictionIO et Tempo. « Vous verrez que notre offre est équivalente technologiquement à d’autres plates-formes d’IA comme Watson », assure le patron de Salesforce.

L’annonce de cette future plate-forme a permis au dirigeant de distraire les analystes de perspectives un peu décevantes. Si, pour son trimestre clos fin juillet, l’éditeur spécialiste du Saas réalise un chiffre d’affaires encourageant (2,04 milliards de dollars, + 25 % sur un an), ses prévisions pour le trimestre en cours sont moins florissantes et ont déçu les analystes. Malgré Einstein, le titre a été sanctionné dans les échanges après la clôture des marchés.

A lire aussi :

Vexé sur Linkedin, Salesforce se console en rachetant Quip

Salesforce charme la France en ouvrant un datacenter

Salesforce entre dans le top 10 des éditeurs en France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur