Télégrammes : Windows XP sur iPhone 7, OVH se met au FPGA, Twitter peuplé de bots, GBoard polyglotte

AppsCloudComposantsMobilitéOSPoste de travailSécuritéServeursSmartphones
0 3 Donnez votre avis

Moins en avance que la mise en examen de François Fillon, il est temps néanmoins de lire les télégrammes du soir.

Windows XP sur un iPhone 7. Comment démontrer les capacités de l’iPhone 7 ? En y installant Windows XP, par exemple. C’est le projet auquel s’est attelé, avec un certain succès, Kay Yin (HiKay). Le hacker s’est appuyé sur l’émulateur iBox et l’outil d’installation Xcode pour éviter le jailbreaking du terminal, et une version de Windows XP afin de faire tourner le vieil OS de Microsoft dans une machine virtuelle. Comme on peut le voir sur cette vidéo, la démarche a abouti. Mais l’exécution de Windows XP est relativement lente et rend son utilisation peu pratique, si tant est qu’elle ait un quelconque intérêt. Sans parler de l’interface « à la souris » mal adaptée à l’usage tactile. Mais pour ceux qui se sentent l’âme aventureuse et veulent reproduire l’exploit, HiKay propose l’ensemble des fichiers nécessaires sur GitHub.

FPGA : OVH s’associe à l’éditeur français Accelize. Déjà intégrées dans la lutte anti-DDos par OVH, les puces reprogrammables FPGA sont désormais proposées sous forme de service par l’hébergeur roubaisien. Testée depuis l’été 2016 au sein du laboratoire RunAbove (où tournent les services en bêta), l’offre s’enrichit désormais d’un partenariat avec l’éditeur Accelize, qui fournit des outils de développement pour les accélérateurs. Objectif : fournir aux utilisateurs les moyens de s’emparer de ces nouvelles architectures, soit en développant leurs propres scénarios d’utilisation ou en accédant à des accélérateurs FPGA préconfigurés. Y figurent notamment de la compression GZip, de la décompression GunZip ou du chiffrement AES. OVH promet de nouveaux usages préconfigurés, que devraient proposer d’autres partenaires de l’écosystème QuickAlliance, un programme monté par Accelize et réunissant fournisseurs de FPGA et de librairies de développement.

Plus de 48 millions de comptes Twitter seraient contrôlés par des bots. Selon une étude, entre 9 et 15% des comptes Twitter sont contrôlés par une intelligence artificielle. Pour parvenir à ce résultat, les Universités de Californie du Sud et de l’Indiana ont étudié les sentiments et le contenu dans les tweets et la régularité de ces derniers. Cette évaluation est largement supérieure à celle de Twitter qui avait affirmé que 8,5% des comptes étaient des bots. Ce qui équivaut à plus de 20 millions de comptes échappant  aux contrôles du réseau social. Le porte-parole du média social a déclaré que même si ce n’est pas le cas de tous, « de nombreux bots sont extrêmement bénéfiques, comme ceux qui alertent automatiquement des catastrophes naturelles ».

GBoard pour Android devient polyglotte. La mouture Android du clavier alternatif Gboard, que Google avait lancée en décembre 2016, bénéficie d’une mise à jour. Constituant une source de nouvelles fonctionnalités. Elle bénéficie notamment d’une saisie vocale améliorée, par le biais d’une nouvelle interface qui rend le passage clavier-voix plus transparent. Sur le volet de la personnalisation, de nouveaux thèmes arrivent. Pour y accéder, rendez-vous dans les paramètres de Gboard et sélectionner le thème de son choix. Ou plus simplement : passez par l’icône « Thèmes » via le menu des fonctionnalités rapides situé dans la bande des suggestions. Mais le principal point porte sur l’intégration de Google Traduction qui apporte une véritable plus-value au clavier mobile. Celle-ci permet de traduire à la volée du texte saisi grâce à Google Translate. ITespresso note que la traduction sera plus efficace avec les langues qui bénéficient du nouveau système de traduction Google Neural Machine Translation (GNMT) déployé progressivement pour les 103 langues supportées par Google Traduction.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur