Télégrammes : Yahoo : 3 milliards de comptes piratés, ServiceNow rachète Telepathy, Paul Ottellini n’est plus

CyberguerreERPLogicielsRégulationsSécurité

Qui sait si la rédaction des télégrammes du soir ne sera pas assurée par des humanoïdes en 2049 ?

3 milliards de comptes Yahoo piratés. 500 millions, puis 1 milliard et finalement 3 milliards. L’intégralité des comptes utilisateurs que détenaient Yahoo auraient finalement été piratés en août 2013. La plate-forme avait reconnu en septembre 2016 du bout des lèvres cette fuite massive en évoquant 500 millions de comptes dérobés. Avant de reconnaître, trois mois plus tard, que les conséquences de l’attaque portaient sur le double du volume. Au final, l’attaque a touché tous les fichiers utilisateurs de la plate-forme, nous apprend Oath, la filiale de Verizon dans laquelle Yahoo a été intégré suite à son acquisition finalisée en avril dernier. « L’enquête indique que les informations sur le compte utilisateur qui ont été volées n’incluent pas les mots de passe en clair, les données de la carte de paiement ou les informations sur les comptes bancaires », rassure Oath dans son communiqué. Yahoo va néanmoins envoyer un email d’information aux utilisateurs concernés par cette nouvelle découverte.

ServiceNow rachète Telepathy. ServiceNow se renforce dans l’expérience client. Le spécialiste de l’ITSM vient d’annoncer l’acquisition de Telepathy. Fondée en 2001 par Chuck Longanecker (sous le nom de Digital Telepathy à l’origine), l’entreprise basée à San Diego est spécialisée dans les interfaces utilisateurs et les cartographies de parcours clients. Cette nouvelle acquisition s’ajoute à celle de Qlue (en mai dernier); DxContinuum (en janvier) ou BrightPoint en juin 2016. Elle témoigne de la volonté de croissance rapide qu’insuffle ServiceNow pour enrichir les services de sa plate-forme SaaS de fourniture de services d’entreprise. Au-delà de l’IT Service Management, l’éditeur dirigé par John Donahoe (Bruno Buffenoir en France depuis juillet dernier) a enrichi son catalogue d’automatisation des tâches autour des services de DRH, ceux des services généraux ou des interventions techniques de terrain.

Disparition de Paul Otellini. PDG d’Intel entre 2005 et 2013, Paul Otellini s’est éteint à 66 ans, le 2 octobre, « dans son sommeil », a annoncé la firme de Santa Clara. Entré à la fin de ses études d’économie en 1974 chez Intel, il y a fait toute sa carrière gravissant les échelons au fil des années. Il a fortement contribué à la croissance et la stabilité économique du fondeur des Itanium, Core i et Xeon avec un chiffre d’affaires passé de 34 milliards de dollars l’année précédent son arrivée à la tête de l’entreprise à 53 milliards quand il est parti en retraite. Il a notamment convaincu Apple de basculer ses Mac sous architecture Intel. Depuis sa retraite en 2013, Paul Otellini « a consacré son temps à encadrer des jeunes et à travailler avec plusieurs organismes philanthropiques et caritatifs, dont l’Orchestre symphonique de San Francisco et la Fondation de l’Hôpital général de San Francisco », ajoute Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur