Zayo renforce son infrastructure en Europe avec Viatel

CloudDatacentersOperateursRéseaux
acquisition (crédit photo © estima - Fotolia.com)
2 23 Donnez votre avis

L’opérateur américain d’infrastructure Zayo rachète son homologue irlandais et ses 8500 km de fibres en Europe.

L’opérateur d’infrastructure américain Zayo vient d’annoncer l’acquisition prochaine de son concurrent irlandais Viatel. Pour 95 millions d’euros. Cette opération permettra de renforcer l’infrastructure du fournisseur de capacité américain qui étend ainsi un peu plus son empreinte en Europe.

8500 km de fibre supplémentaires

Société de Digiweb Group depuis 2014, Viatel exploite un réseau optique de 8500 km (dont 3400 km en France) en technologie DWDM (multiplexage en longueur d’onde) à 100 Gbit/s (100G) qui traverse l’Irlande, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Suisse et l’Italie. L’opérateur exploite également 12 réseaux métropolitains, notamment à Londres, Paris, Amsterdam, Francfort, Dublin et Düsseldorf, 7 datacenters et plus de 80 bâtiments connectés. Ses 150 points de présence dans 35 villes (Lyon, Bordeaux et Marseille notamment en France) permettent à ses clients (grandes entreprises, secteur public, grossistes et fournisseurs d’accès Internet) de relier les grands points d’échanges Internet et les hébergeurs.

Autant de capacité qui s’ajouteront aux 130 000 km de réseau optique que Zayo exploite entre les Etats-Unis et l’Europe pour offrir de la bande passante, de la fibre noire, des services de connectivité IP, d’hébergement et de cloud computing dans tous les secteurs d’activité. Zayo adresse les opérateurs télécoms (45% de ses clients), les entreprises du secteur des médias et de la production de contenus, des acteurs de la finance et de la santé, ainsi que les grands comptes. Pas moins de 6 700 clients au total dont l’hébergeur OVH avec l’offre d’interconnexion Cloud Connect supportée par 750 datacenters dans le monde. Netflix est aussi client des capacités de l’insfrastructure de son compatriote.

Jouer un rôle majeur en Europe

En avril 2014, Zayo avait racheté le français Neo Telecom, ses 500 km de fibre sur Paris, ses 500 bâtiments raccordés et 9 datacenters dans le pays (4000 m2 d’espace d’hébergement). Avec Viatel, le groupe américain confirme son intention de jouer un rôle majeur sur le marché des communications en Europe. Zayo s’appuie notamment sur deux réseaux de câbles sous-marins en propriété exclusive pour délivrer la connectivité sur les deux axes Londres-Amsterdam et Londres-Paris. « Notre capacité d’infrastructure paneuropéenne répond à de nouvelles opportunités de croissance, y compris le raccordement aux principaux câbles sous -marins, lesquels irriguent les zones à forte croissance de trafic comme l’Asie et l’Afrique », commente Dan Caruso, le PDG de Zayo.

A noter que Zayo récupère les clients de Viatel, à l’exception de ceux de Dublin qui resteront entre les mains de la maison-mère Digiweb. Entièrement réalisée sur fonds propres, la transaction doit être clôturée avant la fin de l’année. Et il n’y as pas de raison que cela s’arrête, Zayo semblant être doté d’un appétit sans limite. Depuis sa création en 2007, le groupe a réalisé 34 acquisitions. Dont 6 depuis 2014. Au premier trimestre fiscal 2016, l’opérateur a présenté un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars pour un Ebitda ajusté de 862 millions.


Lire également
L’opérateur américain Zayo rachète Neo Telecoms

crédit photo © estima – Fotolia.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur