Albanel : “Un anti-virus pour tous” ? Ou un mouchard pour tous ?….

Sécurité

Afin de lutter contre le piratage et suivant les dispositions de la loi Création et Internet, le gouvernement entend forcer les FAI à proposer un anti-virus ‘officiel’ à leurs clients. Un widget d’interface devrait apparaître reprenant un personnage connu : un coq

Cet amendement bien caché dans la loi Création et Internet va faire du bruit. Fruit de la collaboration entre les services informatiques tels que l’OCLCTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’Information et de la Communication) et le gouvernement, une solution de sécurité officielle sera prochainement proposée gratuitement aux internautes français. Solution de sécurité vraiment ?

Afin de “réduire le piratage de 70%” et de “modifier les mauvaises habitudes de téléchargement” des internautes tricolores, selon les mots de la ministre de la Culture Christine Albanel, la réponse semble donc avoir été trouvée. Car sous couvert d’un outil de sécurité, cet anti-virus pourrait surtout surveiller les pratiques des internautes, notamment les téléchargements illégaux.

On connaît encore peu les détails de la mesure, confidence lâchée à la sortie de l’Assemblée nationale par la ministre mais la solution serait composée d’un antivirus et d’un pare-feu capable de remarquer n’importe quel téléchargement. En fait, un spyware en bonne et due forme qui n’étonnera pas les détracteurs de la politique de surveillance voulue par l’Etat.

Côté logo, certains connaissaient la mascotte Jules ou encore Footix, cette fois c’est un policier informatique ressemblant à s’y méprendre à un coq qui verra le jour. Rien ne dit non plus s’il chantera (car le coq ne crie pas mais chante) en cas de découverte d’un fichier inadéquat.

Ce n’est donc pas un poisson comme on pouvait s’en douter mais un coq qui entrera dans chaque foyer français dès l’adoption de la loi. Une solution très française…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur