Alcatel acquiert eDial et Spatial Wireless

Réseaux

Le géant des télécoms prend le contrôle d’un spécialiste en solutions de téléconférence et de travail collaboratif pour 22 millions d’euros et d’un spécialiste des équipements pour téléphonie mobile américain pour 205 millions d’euros

Double aqcuisition pour Alcatel. Le géant français des télécoms qui accumulaient il y a peu les pertes, reprend la course aux rachats. Et les emplettes d’Alcatel ne sont pas symboliques. Le groupe va ainsi débourser au total 227 millions d’euros.

Le groupe se renforce dans la téléphonie mobile avec le rachat de Spatial Wireless, équipementier américain. Montant de la transaction: 205 millions d’euros. Il s’agit aussi pour le français d’attaquer plus fortement le marché américain. Spatial Wireless est une société non cotée qui propose “des solutions logicielles de commutation mobile distribuées”, selon le communiqué. Avec 225 employés, elle est implantée aux États-Unis et en Inde. “Cette acquisition s’inscrit dans le cadre de la coopération entre Alcatel et Spatial Wireless, entamée l’année dernière et annoncée en mars 2004”, précise le groupe français. Elle permettra “de prendre une longueur d’avance par rapport aux technologies traditionnelles de commutation mobile en fournissant une technologie de réseaux de nouvelle génération (NGN) déjà commercialement disponible et conçue pour être prête pour les évolutions de réseau de type IMS (IP Multimedia Subsystems)”, précise Alcatel dans son communiqué. Dans le même temps, Alcatel poussee ses pions dans les solutions de téléconférence et de travail collaboratif avec le rachat d’eDial pour 22 millions d’euros. “Nous avons sélectionné cette jeune entreprise, spécialisée dans ce domaine depuis sa création en 1999, car leur plate-forme est très ouverte, sous Linux, souple pour l’intégration d’applicatifs collaboratifs“, nous a expliqué par téléphone, Jean-Christophe Giroux, président de l’activité entreprise d’Alcatel. “Cette acquisition nous permet de renforcer notre offre en matière de logiciels pour les entreprises.” eDial est une société américaine non cotée, basée à Waltham dans le Massachussetts, qui compte 30 personnes. Elle est réputée sur son créneau de marché, celui des solutions de conférence et de travail collaboratif dédiées aux entreprises et aux opérateurs. La firme compte déjà une bonne centaine de clients à son actif. L’un des points forts de sa solution, c’est “une interface utilisateurs de très bonne qualité“. La plateforme, fonctionnant sur Linux, très flexible, utilise la signalisation SIP (notamment pour les applications de voix sur IP). L’intégration dans des portails d’entreprise existants est rendue très facile. Et un nombre déjà confortable d’applications collaboratives “pré-packagées” sont disponibles. La configuration est logicielle, sans appareillage particulier. Toutes les applications bureautiques figurant sur un poste client peuvent fonctionner selon le mode collaboratif: tous les documents peuvent être partagés, avec attribution de droits à des modérateurs ou managers. Deux marchés cibles Deux catégorie de clientèle sont visées : 1-les grandes et moyennes entreprises (qui acquièrent le logiciel, l’installent sur un serveur conséquent, biprocesseur de préférence, avec les cartes ‘gateways’ et une licence en fonction du nombre d’utilisateurs, etc.) 2-des fournisseurs de services, qui installent la configuration sur un ensemble de serveurs, avec intégration possible d’applications externes, pour proposer la prestation au coup par coup. La solution eDial permet de marier des connexions PABX (lignes téléphoniques classiques, numériques ou analogiques) et, en parallèle, des liaisons IP. Les sessions de travail peuvent être enregistrées et restituées dans leur intégralité (voix, images).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur