AOL continue à perdre des abonnés

Cloud

La filiale de Time Warner ne parvient pas à inverser la tendance, surtout aux Etats-Unis

Malgré son virage tardif vers le haut débit et ses nouvelles offres de VoIP (téléphonie sur Internet), l’hémorragie des abonnés AOL ne semble pas s’arrêter aux USA.

Le fournisseur de services internet a encore perdu aux Etats-Unis 549.000 abonnés sur le trimestre, pour en compter 21,7 millions à la date du 31 mars. En Europe, où AOL dénombre 6,3 millions d’abonnés, le solde est négatif par rapport à il y a un an, mais 18.000 abonnés ont été regagnés sur le trimestre. Néanmoins, le bénéfice d’exploitation d’AOL a progressé de 17%, à 324 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires en baisse de 2,6% à 2,13 milliards. Plus globalement, les résultats de sa maison mère, Time Warner, sont stables sur le trimestre. Le géant des médias affiche pour les trois premiers mois de l’année une légère hausse de son bénéfice net, à 963 millions de dollars contre 961 millions sur la même période de 2004. Le bénéfice d’exploitation a progressé de 10% à 1,78 milliard de dollars, tandis que le chiffre d’affaires augmentait de 3% à 10,48 milliards “grâce à une croissance dans les divisions Câble, Edition et Réseaux de télévision”, a précisé Time Warner. Dans la division câble, le bénéfice d’exploitation et le chiffre d’affaires ont chacun pris 10%, à respectivement 426 millions et 2,25 milliards de dollars. Dans les studios de cinéma (Warner Bros, New Line) le bénéfice d’exploitation a perdu 2% à 328 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires en faible hausse de 0,9% à 3,01 milliards. La comparaison est difficile à tenir avec l’énorme succès du dernier volet de la trilogie du “Seigneur des Anneaux” il y a un an. Dans les réseaux de télévision, le bénéfice d’exploitation a gagné 6,5% à 728 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires en hausse de 4,1% à 2,29 milliards. Les réseaux Turner (incluant notamment CNN) ont vu leurs recettes publicitaires gagner 12%, a souligné le groupe. Enfin dans la division édition, le bénéfice d’exploitation a gagné 11% à 113 millions de dollars pour un chiffre d’affaires en hausse de 8% à 1,24 milliard. Dans ses comptes du trimestre sous revue, Time Warner a enregistré une demi douzaine d’éléments exceptionnels, dont principalement un gain de 80 millions de dollars lié à l’augmentation de la valeur de sa participation dans la maison de disques Warner Music (vendue fin 2003). Le PDG du groupe, Dick Parsons, s’est dit satisfait de la “performance solide” du trimestre, en soulignant qu’elle se situait dans les objectifs du groupe pour l’ensemble de l’année 2005. Le numéro un mondial des médias continue de tabler sur un résultat brut d’exploitation annuel en hausse d’environ +7% à +9% (“dans la partie haute des progressions à un chiffre”) par rapport aux 9,9 milliards de dollars dégagés en 2004, a-t-il indiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur