L’armée américaine va passer aux 100Gb/s sans fil

Cloud

La DARPA veut mettre fin au Common Data Link, son protocole de communication sans fil, et lance un appel à proposition sur les communications 100 Gb/s.

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), l’agence en charge des projets de recherche pour l’armée américaine, ne cache pas son ambition : fournir l’équivalent des capacités de la fibre optique… en radio. Le projet est lancé pour janvier 2014.

Partir du CDL

Les communications sans fil de l’armée américaine respectent le Common Data Link (CDL), un protocole de communications sécurisé retenu par le département américain de la défense en 1991, le premier de la sorte établi pour l’imagerie et les signaux qualifiés d’« intelligence ». Un second protocole, le Tactical Common Data Link (TCDL), est destiné au transport sécurisé des données et des vidéos entre une plateforme aérienne et des stations au sol. CDL exécute la bande Ku à 274 Mbit/s.

Deux décades se sont écoulées depuis que le protocole CDL a été retenu, et les technologies, comme leurs usages, ont sacrément évolué. La bande sans fil des 200 à 276 Mbit/s ne suffit plus, surtout que dans le même temps l’usage des drones et des systèmes d’observation numérique se sont largement répandus, au point par exemple que la puissance informatique de l’armée américaine s’est révélée incapable d’analyser le trop plein de masse de données accumulé par ses drones en Afghanistan…

Le programme 100G

La DARPA lance donc le programme « 100G », dont les détails seront publiés sur son prochain Broad Agency Announcement (BAA). Son objectif est de concevoir, construire et tester un lien de communication dont la capacité est équivalente à la fibre optique, à longue portée (200 km en configuration de communication air/air, 100 km en air/sol). Il pourra service de bakbone de données déployable dans un réseau de communications militaires, et cela quelque soient les conditions climatiques. La plateforme devra également reprendre les spécifications de taille, de poids et de puissance électrique des stations CDL actuelles.

DARPA 100G deploiement

Nouveau projet R&D

Les candidats ont jusqu’à janvier 2014 pour soumettre leurs projets à la DARPA. Mais se pose déjà la question de la technologie qui sera déployée… Actuellement, seules certaines communications satellitaires peuvent atteindre, voire dépasser, les 100Gb/s. C’est le cas des communications géosynchrones sur la bande Ka, mais dont les 134 Gb/s ne sont atteints qu’en cumulant 56 transpondeurs. De plus, ces communications réclament la présence d’un satellite, pas toujours disponible sur l’orbite recherchée, très onéreux à déployer, et peu performant lorsque la zone à couvrir est couverte de nuages.

C’est pourquoi les équipements proposés devront probablement reprendre les radio-fréquences de la bande Ku. Or, même avec le WiFi à 11bits/Hertz, les technologies sans fil actuellement disponibles sont encore très éloignées des 100 Gb/s. Sans anticiper sur les recherches, une solution pourrait cependant venir du multiplexing, une technologie qui associe plusieurs bandes passantes.

Encore un projet de la DARPA qui pourrait donner un nouveau coup de pouce technologique. Rappelons par exemple que dans les domaines qui nous intéressent la DARPA est à l’origine d’UNIX et d’Internet…

Images source US Army


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur