Attentats: mails, SMS et blogs ont maintenu le fil de la vie

Régulations

Les attentats de Londres, le malheur d’une nation, mais aussi un révélateur pour les technologies

Le bilan des attentats terroristes de Londres pourrait s’alourdir dans les prochaines heures. Alors que, ce vendredi matin 8 juillet, la police britannique campe sur son bilan officiel de la veille, 37 morts et 700 blessés, les médias évoquent 52 morts !

De son côté, Jack Straw, le chef de la diplomatie britannique, affirme que ces attentats portent la signature d’Al Qaïda. Et du côté des technologies IT ? Très rapidement – alors que la rumeur transformait jeudi matin ce que la presse présentait comme un gigantesque incident électrique en attentat terroriste ? les réseaux mobiles se sont retrouvés saturés. Certains médias ont évoqué une intervention de la police pour bloquer les communications. En fait, les réseaux, fixes comme mobiles, ont tout simplement saturé comme lors des grands événements, jour de l’an, finale sportive, ou attentats du 11 septembre. D’ailleurs, les opérateurs du pays ont très vite demandé à leurs abonnés de ne pas utiliser leurs mobiles. En revanche, les SMS ont continué de circuler. Ces courts messages textes occupent une très faible bande passante, et représentent une alternative pertinente aux appels classiques. On notera aussi que les SMS sont encore très latins, et que la consommation des anglo-saxons reste faible. Le relai Internet Très vite, un nouveau phénomène est venu compléter les outils traditionnels de communication. Les mails sont devenus le moyen privilégié pour prendre des nouvelles ou simplement dire que tout va bien. Selon nos confrères britanniques, le trafic d’e-mails a doublé quelques heures après les attentats passant d’une moyenne de 500.000 à 1 million. Dans le même temps, les sites Web personnels ou d’entreprises, et surtout les blogs, ces sites d’internautes qui se prennent pour des journalistes, ont pris le relais. Les messages personnels – du type ‘Je vais bien’, ‘John est arrivé’ ou ‘Mary est à Trafalgar Square’ ? ont fleuri aux cotés de reprises d’articles ou de photos parus dans la presse en ligne ou scannés sur la presse papier. La facture des JO va s’alourdir ! Enfin, tout en pansant leurs plaies, les londoniens commencent à s’inquiéter d’un effet induit par les attentats qui risque de leur coûter très cher, l’augmentation des coûts de la sécurité pour les JO de 2012. Et dire que la grande majorité d’entre eux (90%) ne souhaitent pas organiser les Jeux ! La police examinera toutes les communications passées jeudi

La police britannique a demandé aux opérateurs de télécommunications et aux fournisseurs d’accès internet de conserver l’ensemble des communications passées jeudi dernier, le jour des attentats au coeur de Londres.

“Au cours des toute prochaines semaines, à mesure que la police identifiera des suspects, il sera important d’examiner avec qui ils ont étés en communication.”, explique une source policière à Reuters. L’objectif est de conserver une trace du contenu des messages laissés sur répondeur ou des courriels électroniques qui normalement disparaissent dès qu’ils ont été écoutés ou téléchargés par les utilisateurs de boîtes vocales et de boîtes aux lettres électroniques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur