Avec Cognos Express, IBM démocratise la BI et planification financière

Logiciels

Les PME de 100 à 500 employés deviennent le terrain de chasse des éditeurs. Avec sa suite Cognos Express, IBM leur apporte le reporting, l’analyse et le Performance Management pour moins de 15.000 dollars.

Destiné aux PME, IBM Cognos Express est une suite intégrée proposant des fonctions préparamétrées d’analyse et de planification. « Cognos Express est la première solution destinée à ces entreprises qui intègre l’analyse et la planification en une suite unique. Comme les grands comptes, les PME nécessitent du reporting, de l’analyse et de la planification, avec une solution très flexible. Nous leur proposons donc une solution plus accessible, mais pas au rabai », souligne Isabelle Carcassonne, responsable marketing BI et PM (Performance Management) chez IBM. « Les dirigeants des PME/PMI sont aujourd’hui plus sensibilisés aux outils de BI, venant de plus en en plus de grandes entreprises », ajoute Olivier Métier, responsable avant vente BI et PM chez IBM.

Mais alors qu’advient-il de la solution IBM Cognos TM1 midmarket Édition ? IBM explique qu’il s’agissait essentiellement d’une tarification d’une solution TM1 pour les PME, tandis qu’IBM Cognos Express est un produit totalement redéveloppé, utilisant TM1, du reporting, de l’analyse, etc.

La simplicité avant tout

La simplicité des solutions s’imposant pour réussir auprès des PME, IBM a conçu une couche d’installation et de management centralisée pour cette offre limitée à un serveur pour 100 utilisateurs. Au-delà, Cognos Suite répond présent. Le déploiement pourrait s’effectuer en quelques heures, et la création des métadonnées métier (jointures, etc.) est amplement simplifiée et accélérée grâce à des assistants et de nombreux automatismes. À réserver cependant à des utilisateurs aguerris ou un prestataire. Néanmoins, cela réduit le travail et donc les coûts. Gestion centralisée, sécurité centralisée, référentiel unique… D’ailleurs, quatre blueprints (modèle de paramétrage de meilleures pratiques et, donc, gains de temps en perspective) seront disponibles dès le lancement, parmi les 70 existant pour Cognos Suite.

Un moteur griffé TM1

Cognos Express s’appuie en fait sur le moteur TM1 (acteur historique du cube multidimensionnel développé par Applix racheté par Cognos en septembre 2007, lui-même racheté par IBM deux mois plus tard.). Outre le stockage de données, TM1 dispose d’un ETL et travaille en « montant » les données en mémoire pour construire son cube multidimensionnel, comme ses concurrents ClikView ou Spotfire (racheté par Tibco en mai 2007). « Toutefois, Cognos Express sait déjà lire et écrire dynamiquement les données en mémoire », précise Isabelle Carcassonne. Par ailleurs, un serveur quadri processeur avec une centaine de giga-octets de mémoire de stockage devrait suffire, ce qui représente un investissement raisonnable.

Trois modules et des partenaires

Bien entendu, les collaborateurs peuvent définir et générer des rapports et des analyses sans recourir à un informaticien, sous Excel ou depuis un client léger en toute sérénité, la politique de sécurité étant centralisée et prise main par Cognos Express (et selon les licences).

Par ailleurs, l’approche modulaire permet à l’entreprise d’investir progressivement en capitalisant sur ce qui a déjà été effectué, ou selon ses besoins. Avec IBM Cognos Express Reporter, l’utilisateur consulte les données et génère ou modifie des rapports, initie des transactions, ou interroge le système à la demande via de simples opérations de glisser/déposer. De son côté, Cognos Express Xcelerator adapte les feuilles de calcul (Excel) à l’analyse et à la planification en temps réel. Les fonctions de modélisation de simulations permettent d’élaborer et de tester divers scénarios conditionnels. L’utilisateur peut même réécrire des données et actualiser en temps réel les résultats obtenus. Enfin, BM Cognos Express Advisor offre des fonctions évoluées de planification comme le «what-is» ou les «rétro-calculs».

IBM Cognos Express sera disponible à partir de 14.500 dollars pour le logiciel serveur et 5 licences nommées, et 500 dollars par module et par utilisateur supplémentaire. Les fonctions Go! (Search, Mobile et Office) de Cognos ne seront pas intégrées dans la suite, qui sera disponible dès le 29 septembre.

« Nous souhaitons proposer IBM Cognos Express exclusivement via nos partenaires, qui pourront y apporter des compléments et des paramétrages métiers. Et nos commerciaux seront fortement incités en ce sens… », indique clairement Isabelle Carcassonne.

Une étude IBM confirme l’attente de BI

IBM profite de la sortie de Cognos Express pour annoncer les résultats de son étude 2009 au cœur des PME – Business, Innovation et Technologie. Réalisée « à l’aveugle » (sans citer IBM), cette enquête é été menée de mi-avril à fin mai 2009 auprès de 1879 décideurs de PME de 17 pays (dont 180 français) employant entre 100 et 1000 salariés. Premier résultat intéressant sur les priorités : En France, 63 % des décideurs cherchent à contrôler les budgets et à gagner en efficacité plutôt que de s’ouvrir de nouveaux marchés ou de gagner sur la concurrence (27 %), de transformer leur business model (7 %), ou élargir leur base client (3 %). Au niveau mondial, le quarté reste identique, mais à respectivement 53 %, 25 %, 11 % et 11 %. La France semble donc un terrain favorable pour Cognos Express. Les Français semblent moins innovateurs et moins conquérants (plus timorés ?). En sortie de crise, cela pourrait bien s’avérer difficile…

Sur les priorités d’investissement, on retrouve globalement en France les thèmes invoqués par les autres pays : la gestion de l’information, la sécurité, la gestion et la disponibilité des informations et des centres IT, la conformité réglementaire et législative. Autant de sujets de prédilection pour la BI. A noter : la France positionne également le Green IT en quatrième position, tandis que l’ensemble de la planète le place en onzième position. Vers une « boboisation » des DSI ? Seraient-ils prêts donc à payer une taxe proportionnelle à l’engagement affiché ? Étonnant de positionner ce thème avant même la sécurité !

___

AGENDA : Conférence Web, nouveaux serveurs X86: quelles performances pour quelles applications, en partenariat avec AMD et HP, avec le témoignage de RENAULT F1 Team. En 55 mn et en ‘live’, l’essentiel sur les serveurs avec processeurs multi-coeurs (Opteron face à la concurrence); leurs aptitudes à supporter des “machines virtuelles”, leurs avantages en termes d’économie d’énergie et d’administration, et leur impact sur l’optimisation du datacenter. Client- témoin: Renault F1. Mercredi 23 septembre, à 11h00. Préinscription (gratuite), avec questions préalables, et renseignements: cliquer ici

Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur