Bertelsmann se retire du libraire Barnes&Noble.com

Régulations

Le premier libraire traditionnel américain Barnes & Noble, célèbre à New York, rachète les parts que l’allemand Bertelsmann détenait dans son capital

Bertelsmann s’est sans doute lassé de la course de challenger malheureux que mène la division Internet de Barnes & Nobles, loin derrière Amazon, le géant mondial de la librairie en ligne. L’allemand va donc céder sa participation de 36,8% dans Barnes&Noble.com au libraire new-yorkais.

L’opération devrait s’exécuter avant la fin août au prix de 2,80 dollars par titre. Une opération non dénuée d’intérêt pour le groupe allemand, qui profite d’une prime de 37% que lui accorde Barnes & Noble par rapport au cours du titre mardi, 2,04 dollars. Quel sera l’avenir de Barnes&Noble.com ? La question reste posée, car le libraire conserve l’ambition de concurrencer Amazon sur son marché, malgré son temps de retard, à l’image de sa quasi absence sur la scène internationale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur