Big data et analytique : un marché promis à une croissance à deux chiffres

La dynamique ne se dément pas. Selon les plus récentes prévisions du cabinet IDC, les investissements mondiaux des entreprises dans les solutions de traitement et analyse avancée de mégadonnées devraient croître de plus 10% à 215,7 milliards de dollars cette année 2021.

Dans le détail : le segment des services devrait attirer plus de la moitié des investissements BDA (Big data & Business Analytics) des organisations, dont environ 85 Md$ pour les seuls services informatiques et plus de 23 Md$ pour les services aux entreprises.

Devant le matériel dédié, les logiciels du Big data, deuxième segment du marché en valeur, devraient peser 82 Md$. Les deux sous-segments les plus profitables de la catégorie sont encore les outils d’analyse portée par une intelligence artificielle et les solutions de gestion d’entrepôts de données.

Prévalence américaine

Sous l’angle géographique, a relevé IDC, les États-Unis restent le principal marché du Big data (110 Md$ de dépenses BDA prévues cette année). Ils devancent ainsi le Japon (12,4 Md$), la Chine (11,9 Md$), le Royaume-Uni (plus de 10 Md$) et l’Allemagne (moins de 10 Md$ prévus).

Au-delà de 2021, le marché des solutions et services du Big data et de l’analyse de données devrait croître en moyenne de +12,8% par an d’ici 2025. Les multinationales du secteur (AWS, Google, IBM, Microsoft, Oracle, Salesforce, SAP, SAS…) et leur écosystème s’y préparent.

(crédit photo © Shutterstock)