Big Data : Microsoft Research prédit la victoire du Danemark à l’Eurovision

Big DataRégulations

Selon une étude Microsoft Research, c’est le Danemark qui devrait remporter le concours de l’Eurovision, organisé samedi soir à Stockholm, en Suède.

Selon une étude publiée sur PredictWise et  réalisée par David de Rotschild, économiste chez Microsoft Research, c’est le Danemark qui devrait remporter le concours de l’Eurovision, organisé samedi soir à Stockholm, en Suède.

 

Selon ses calculs, le royaume scandinave aurait 54% de chances de gagner, loin devant la Norvège (10,5%), ou l’Ukraine (6,4%). La France, représentée par Amandine Bourgeois, n’aurait que 0,1% de chances de remporter la compétition…

 

Déjà testé sur les précédentes élections présidentielles américaines ou les cérémonies des oscars, le modèle prédictif de Microsoft Research repose sur toute une série de données, allant des commentaires sur les réseaux sociaux, aux sondages d’opinion et autres paris d’internautes.

 

“Nous n’utilisons pas de boule de cristal. Ces prévisions sont basées sur des technologies Big Data, une analyse massive de données et un modèle d’analyse très sophistiqué” indique  David de Rotschild à nos confrères de TechWeekEurope.

 

Jusqu’à présent, les prévisions les plus pertinentes étaient celles des bookmakers britanniques, mais ces sources étaient parfois accusées d’être subjectives, pour maximiser leur propre profit.

 

Le succès d’une vidéo sur les réseaux sociaux ne suffit pas non plus à réaliser de bonnes prévisions. Très populaire sur Youtube, le clip du Montenegro n’a par exemple pas passé l’étape des demi-finales de l’EuroVision.

 

Il existe enfin un risque pour que cette prévision influence les membres du jury et qu’elle devienne auto-réalisatrice. “Nous avons intégré cette hypothèse dans notre modèle et nous obtenons le même résultat, que l’on publie ou pas nos prévisions” explique  David de Rotschild.

 

L’ambition de Microsoft Research est d’ailleurs de construire un modèle prédictif le plus précis possible, qu’il pourra ensuite utiliser pour comprendre l’évolution des marchés financiers ou de l’économie internationale.

 

“Les indicateurs économiques traditionnels sont parfois limités. Ces technologies ont pour ambition de nous aider à prendre les bonnes décisions dans la conduite des affaires économiques.” conclut David de Rotschild.

 

Le chercheur devrait d’ailleurs passer la soirée de Samedi à regarder l’Eurovision, pour la première fois de sa vie, afin de vérifier l’efficacité de son modèle. Microsoft, 12 points ?

 

Cette EuroStory a été initialement publiée par Steve McCaskill sur TechWeekEurope.co.uk

Eurovision

Connaissez vous Microsoft ? Testez vos connaissance avec ce Quiz


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur