Bourse : Altran déçoit, Valtech surprend

Cloud

Profitant de la fermeture de Wall Street, la Bourse de Paris s’est replacée calmement en territoire positif, tandis qu’un porte-avions pointe son nez et redonne espoir à Alstom, et que Disney dit ‘non’ à Comcast

La Bourse de New York fermée ce lundi 16 février pour cause de ‘

President’s Day‘, les Bourses européennes en profitent pour retourner en territoire positif, et dans le calme. A Paris, le CAC40 progresse de 0,79% à 3.678,07 points. Le dollar s’est une nouvelle fois légèrement déprécié (1euro pour 1,2770 dollar à la clôture) après que le président de la Banque Centrale Européenne, Jean-Claude Trichet, ait affirmé que les taux en zone euro sont d’un niveau “approprié“. Les entreprises européennes apprécieront! Les résultats de Sanofi Synthélabo étaient très attendus alors que l’OPA contre Aventis se poursuit. Le deuxième laboratoire français enregistre un bénéfice net de 2,069 milliards d’euros, en progression de 17,7%, pour un chiffre d’affaires de 8,05 milliards d’euros, en hausse de 8,1%. De bons résultats, surtout si on les replace à taux de change constant, ils seraient alors de 31,2% pour le bénéfice et de 15,6% pour le CA, d’autant que le groupe a annoncé des perspectives de croissance forte pour 2004. La SSII Altran Technologies cède 4,16% au cours de la séance sur le chiffre d’affaires 2003 inférieur aux attentes du marché, mais surtout sur ses résultats 2003 après l’avertissement émis ce lundi. A l’inverse, le titre Valtech explose avec une progression inattendue de 17,02% après la publication de résultats 2003 supérieurs aux objectifs et de perspectives qui ont séduites le marché. L’annonce de la mise en chantier d’un nouveau porte-avions français, à propulsion classique, profite à Alstom (+8,8%) pressenti pour sa filiale des Chantiers de l’Atlantique, et à Thales (+4,6%) qui fait figure de favori sur ce dossier. Le conseil d’administration de Walt Disney Company a rejeté l’offre publique d’échange (OPE) hostile du premier câblo-opérateur américain Comcast. Le conseil fait front derrière son président ? et souligne “la direction créative, financière et entrepreneuriale de Disney sous la direction de Michael Eisner et de son équipe de gestion” – auquel il a renouvelé sa confiance, malgré les appels à la démission de la famille Disney.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur