Bourse : Microsoft fait chuter les technos US

Cloud

Hésitants, les marchés boursiers européens terminent à la baisse à la suite de Wall Street, qui recule nettement avec le nouveau record historique du cours du pétrole, mais surtout pour les valeurs technologiques les résultats jugés décevants de Microsoft et d’Amazon.com. Solidaire, la Bourse de Paris a terminé la semaine en repli

C’est très symboliquement que la

Bourse de Paris a terminé la semaine à la baisse, le CAC40 se repliant de 0,01% à 3.687,17 points, ce vendredi 22 octobre. Sur la semaine, l’indice vedette parisien a gagné 0,5%. L’inflation en France en septembre a été de 0,1% selon l’Insee, avec des hausses sur l’habillement, les produits frais, les loyers et l’énergie, portant le rythme annuel d’inflation à 2,1%. La Bourse de New York s’est fortement repliée sur la combinaison de la flambée du cours du pétrole et de la déception des résultats d’entreprises. Le Dow Jones s’inscrit à son plus bas depuis novembre 2003, avec une chute de 1,09% à 9.754,81 points, et le Nasdaq, déçu par Microsoft, plonge de 1,97% à 1.915,14 points. En l’absence de publication d’indices économiques aux Etats-Unis, l’attention des investisseurs s’est portée sur le cours du pétrole brut, qui a atteint un nouveau record historique au Nymex, où le baril de pétrole brut léger a atteint les 55,2 dollars. L’envolée du pétrole entraîne la chute du dollar, qui n’en finit plus de se replier, franchissant durant la semaine les seuils des 1,25, puis 1,26 dollar pour un euro. L’actualité des entreprises s’est concentrée sur Microsoft. Le premier éditeur mondial continue d’engranger des résultats meilleurs qu’attendus, en progression de 12%. Mais? l’indicateur des licences semble en panne, avec un recul plus important que prévu des contrats logiciels pluri-annuels. Une tendance qui inquiète les marchés, le titre Microsoft a terminé la séance à la baisse. Alcatel se maintient sur son nuage, et reste en tête des valeurs du CAC avec une progression du titre de 2,56%. Le contrat exceptionnel signé avec l’américain SBC Communications (lire notre article) a permis d’occulter les prévisions décevantes du suédois Ericsson. Sagem profite de la publication de ses résultas encourageants (lire notre article) pour enregistrer une progression de 0,25%. Le titre pourrait cependant être affecté par le ralentissement de l’activité téléphonie mobile, cumulé avec la guerre des prix qui règne sur ce marché. Vivendi Universal se retrouve bon dernier sur le CAC avec une chute de 2,24%. Le procureur général de l’Etat de New York aurait lancé une enquête sur les pratiques de l’industrie du disque vis-à-vis des radios, et VU ferait partie des géants du disques mis en cause.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur