Bourse : Vivendi Universal se fait attaquer

Cloud

Entre les publications de résultats, jugées décevantes, et les prises de bénéfices, les places boursières européennes ont consolidé et terminent dans le rouge.

A la veille de la publication de ses résultats trimestriels,

Vivendi Universal accuse un fort recul de -2,37%. C’est groupées que les valeurs de la Bourse de Paris l’ont entraînée dans le rouge. Le CAC40 recule de -0,68% à 4.512,13 points. La Bourse de New York a terminé une nouvelle fois en ordre dispersé, partagé sur la hausse du cours du pétrole, et affecté par General Motors, dont le titre est au plus bas des 13 dernières années. Le Dow Jones a clôturé en baisse, -0,11% à 10.674,76 points, mais le Nasdaq reste inchangé, à 2.187,93 points. Une nouvelle crainte a surgi sur les places boursières : ‘et si le repli du pétrole n’était dû qu’à un ralentissement de l’économie mondiale‘. Cette perspective ne va pas profiter aux valeurs? Pourtant, le cours du baril de pétrole est reparti à la hausse, après l’annonce surprise de la réduction des stocks de brut et d’essence aux Etats-Unis. Le baril se négociait 57,85 dollars à la clôture de Paris. Le dollar est venu se placer sur son plus haut des deux dernières années, à 1,1666 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques se sont massivement inscrites dans le rouge. Sopra Group -2,97%, UbiSoft -2,65%, STMicroelectronics -1,88%, Soitec et GFI Informatique-1,58%, Atos Origin -1,33%, Oberthur -1,20%, Alcatel -1,15%, Infogrames -0,70%, Capgemini -0,62%, Alten -0,60%, Thomson -0,30%, Altran -0,20%. A Wall Street, l’équipementier des semi-conducteurs Analog Devices a publié des résultats trimestriels en repli, chiffre d’affaires -2% à 622,1 millions de dollars, bénéfice net -48,3% à 68,3 millions ou 18 cents par action, contre 34 cents attendus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur