Bugs : Google annonce un nouveau SDK pour Android

Logiciels

L’OS mobile de Mountain View connaît son premier revers

Face aux mécontentements de nombreux développeurs à propos de la conception de la première mouture du kit de développement pour la plate-forme mobile Android, le californien annonce une seconde version du SDK et reporte son concours « Android Developers Challenge ».

Publiée début novembre 2007, la première version du SDK d’Android, un outil de développement qui offre la possibilité à tous les développeurs de travailler sur des applications spécifiques est loin d’être satisfaisante.

Conséquence de cette « grogne » des contributeurs, Google annonce la sortie prochaine (la date n’a pas été communiquée) d’un nouvel outil de développement.

Selon les informations qui circulent sur la Toile, ce nouveau SDK devrait être modifié et refondu et prendre en compte les idées présentées par les développeurs afin d’améliorer le système d’exploitation mobile.

Conséquence de cet imprévu, le géant de la recherche doit également reporter son concours « Android Developers Challenge », compétition qui doit récompenser les meilleurs contributeurs.

10 millions de dollars sont sur la balance, ce qui attise les convoitises des indépendants. Désormais, les participants ont jusqu’au 14 avril 2008, (ndlr : la précédente date était le 3 mars 2008) pour soumettre leurs applications Android.

Selon Google, les premiers combinés reposant sur Android seront livrés dès le second semestre 2008.

Rappelons qu’Android est une plate-forme open-source gratuite pour mobile intégrant un OS mais aussi des APIs et des outils de développement,. Objectif, détrôner les systèmes d’exploitation Windows Mobile, Palm Os et Symbian.

Cette plate-forme permettra notamment aux fabricants de mobiles d’intégrer facilement les services stars de Google que sont Search, GMail, Calendar, Picasa, Blogger, Maps ou encore YouTube.

Mais Android n’est pas seulement un réceptacle à services Google. Constructeurs et opérateurs seront libres de personnaliser Android pour rendre disponibles des produits innovants plus rapidement et pour un coût moindre.« Les développeurs auront accès à l’intégralité des fonctionnalités et des outils qui leur permettront de créer des applications plus attrayantes et conviviales pour le grand public, apportant ainsi le modèle de développement internet au secteur du mobile »,explique Google.

Dans le même temps, Google a annoncé en effet la création de l’Open Handset Alliance, une association qui regroupe de grands noms du secteur, des grands noms prêts à exploiter Android. L’alliance regroupe 34 sociétés dont T-Mobile, Telefonica, Telecom Italia, NTT, Sprint Nextel, China Mobile, HTC, Qualcomm, Motorola, Samsung, LG, Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur