Campus Cyber : ce sera un partenariat public/privé

BusinessÉvénementsSécurité

Les Assises de la sécurité 2020 – Michel Van Den Berghe , directeur général d’Orange Cyber Défense, qui pilote le projet de Campus Cyber a annoncé que la structure de gestion serait un partenariat public/privé dont l’Etat sera majoritaire.

Monaco – On en sait un peu plus sur le projet Cyber Campus à l’occasion de la 20ème édition des Assises de la sécurité qui vient d’ouvrir ses portes à Monaco. 
Chargé de piloter le projet, Michel Van Den Berghe , directeur général d’Orange Cyber Défense  a confirmé sa localisation dans la Tour Eria, sise dans le quartier d’affaires de la Défense. 

Un espace de 28 000 mètres carrés qui sera livré en décembre prochain mais ne devrait accueillir ses premiers résidents qu’en septembre 2001.  »  A terme, 700 à 800 personnes y travailleront quotidiennement » affirme-t-il.

Ce « campus opérationnel » sera géré par une société par actions (SAS) financée par un capital public/privé (51% / 49 %) d’un montant de 2 millions €. Côté privé, six grosses ESN ( Capgemini, Sopra Steria, Orange, Atos, ..) vont verser 100 000 € chacune, trois acteurs français de la cyber ( groupe Ionis, Gatewatcher et Yes We Hack) vont apporter 30 000 € et onze entreprises contribueront à hauteur de 10 000 €.  Ce capital sera sécurisé dans un Fonds de pérénité  qui protège de toute cession des actions.

 

Michel Van Den Berghe affirme avoir bâti un business plan sur 10 ans qui implique le développement de quatre activité : les opérations (CERT), la recherche, la formation et l’évènementiel. « L’inter CERT Bancaire pourrait y être hébergé  » indique-t-il.

En attendant, le Campus Cyber s’est doté d’une identité graphique ( cf image d’illustration) et disposera bientôt d’un site web « hébergé gratuitement par OVH » avec un nom de domaine  » offert par Wallix » a-t-il précisé. 

 

 

 

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT