CDN : Cotendo, sur les traces d'Akamai, débarque en France

Sécurité

Fort d’une nouvelle levée de fonds en avril, Cotendo déboule dans l’Hexagone avec ses services d’accélération de sites web et de diffusion de contenus.

Cotendo, la petite start-up qui monte, monte… se fraie une place ans le milieu des fournisseurs de solutions de CDN (content distribution network, réseau de distribution de contenus). Après deux ans d’existence, elle se vante d’être, avec une centaine de salariés, l’un des acteurs les plus dynamiques dans son domaine – à savoir les services d’accélération de sites web et de réseaux de diffusion de contenus.

Déjà présente aux Etats-Unis et en Asie, elle vient s’implanter de ce côté-ci de l’Atlantique. Et à nouveaux objectifs, nouveau poste: Gad Stanislas

est nommé directeur général pour la France et le Bénélux. Cet ancien manager de Panther Express et de DoubleClick France explique que la France et l’Allemagne sont, pour cette jeune pousse, les nouveaux territoires à conquérir: « Il faut approcher localement les marchés et être très proche des clients», insiste-t-il.

Des clients prisés : Price Minister, Kelkoo, Rue du Commerce, Le Monde…

Cette expansion en Europe est rendue possible grâce à une levée de fonds de 12 millions de dollars réalisée en avril 2010. C’est la troisième phase de financement par des investisseurs historiques comme Tenaya Capital, Sequoia Capital et Benchmark Capital. Une dizaine d’entreprises françaises notamment issues du e-commerce, ont sélectionné cette société prometteuse: Price Minister, Kelkoo, Rue du Commerce, Le Monde…

Moyennant un forfait dont le montant varie « selon le type de service associé à d’autres types de services », Cotendo opère auprès de ces entreprises “après qu’elles ont épuisé leurs ressources en tentant d’améliorer leur optimisation interne et après qu’elles ont utilisé toutes leurs parties statiques et dynamiques», explique Gad Stanislas.

L’enjeu pour ces entreprises, c’est d’être à la hauteur du très haut débit. « Les entreprises dont les contenus changent très régulièrement ne doivent pas avoir de page cachée », rapporte le nouveau responsable France et Bénélux. Aussi, «l’arborescence de la hiérarchie des sites ne doit pas être profonde, ils doivent toujours être facilement joignables.»

Un service de reporting mis à jour toutes les 5 minutes

Si Cotendo opère en premier lieu sur l’accélération de sites Web, il offre aussi « un service d’optimisation pour les moteurs de recherches (Search Engine Optimization) et un service de Site assure, un système qui permet de monitorer les services de ses clients s’ils sont en panne».

Son service de reporting est aussi l’un de ses points forts, il est « mis à jour toutes les cinq minutes ».

Dans les mois à venir, la start-up compte bien se diriger vers de nouveaux services, comme la possibilité pour les clients de déporter leurs applications sur ses services CDN.

Le positionnement sur le marché des téléphones mobiles est aussi un projet en cours: «Nous repaginerons les pages des mobiles, confirme Gad Stanislas, pour que les pages à la volée soient adaptées » aux écrans des smartphones.

« Cotendo n’est pas au niveau d’Akamai fondé dans les années 90,reconnait Gad Stanislas. Nous n’en sommes qu’au démarrage.L’entreprise croît tranquillement», conclue-t-il.

cotendobon.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur