Cheops Technology entre dans le Cloud hybride avec Connect2Cloud

CloudDatacentersIAAS

Cheops Technology a très tôt misé sur le Cloud privé. Mais l’intégrateur bordelais a décidé d’aller plus loin avec une offre de Cloud hybride, Connect2Cloud avec CloudWatt dans un premier temps.

Nicolas Leroy Fleuriot, PDG de Cheops Technology est un homme avisé et qui n’a pas eu peur de parier très tôt sur la tendance du Cloud. Il y a quelques années, l’intégrateur a décidé de sauter le pas et d’investir dans la construction d’un datacenter tier 3 en lançant une offre de Cloud privé baptisée Icod. Evangélisateur dans l’âme, le dirigeant constate le succès de l’offre. « Le Cloud est en forte croissance et l’offre Icod arrive à maturité avec des belles signatures notamment auprès des grosses PME (Feu Vert, Mutuelle Nationale des Hospitaliers, Transdev, Jennyfer ou Camif-Matelson). » La société bordelaise affiche une bonne santé financière, les derniers résultats montrent une hausse de 9% du chiffre d’affaires à 63 millions d’euros et un résultat d’exploitation en progression de 56% à 3,3 millions d’euros. La division infogérance et Cloud affiche un taux de croissance de 33%.

Cloud2Connect, un montage sans couture de Cloud hybride

Fort de son succès et de la reconnaissance du marché comme Cloud provider ou Cloud builder, Cheops Technology veut élargir son offre avec une orientation vers le Cloud hybride. « Aucune entreprise ne peut ignorer le Cloud et les DSI sont obligés de mettre un pied dedans », rappelle Nicolas Leroy Fleuriot. Dans ce cadre, l’intégrateur lance une offre, Connect2Cloud, qui permet d’aller chercher des ressources supplémentaires sur le Cloud public.

Dans un premier temps, l’offre est disponible avec Cloudwatt, le cloud souverain. Ce dernier propose son offre de compute depuis le début de l’été. « Les scénarios d’usage sont multiples allant du débordement pour des pics de charge ou pour du test et développement avec une garantie de récupération des données pour faire de la préproduction », analyse Nicolas Leroy Fleuriot. Pour réaliser cette passerelle et assurer un service sans couture, l’intégrateur a fait appel à Prologue. A travers sa plateforme Use IT, le broker de Cloud facilite en toute transparence le déploiement des VM, la gestion des incidents, la facturation, etc.

Une offre packagée en 3 gammes

Pour le dirigeant, le choix de Cloudwatt pour débuter sur le Cloud hybride a été fait pour plusieurs raisons. « Ils ont une très bonne expertise sur la plateforme OpenStack, que nous avons adopté à travers nos partenaires HP ou Red Hat et ils ont dédié une équipe qui a travaillé pendant 6 mois pour élaborer l’offre. » L’idée d’avoir une offre franco-française est aussi un élément avancé pour lever les résistances des DSI à externaliser leurs applications et leurs données.

Concrètement, Cheops Technology a packagé Connect2Cloud en trois niveaux. Le premier, qui est l’entrée de gamme, comprend l’infrastructure de Cloud privé de l’intégrateur sur Red Hat OpenStack, les connecteurs de Prologue, l’offre Compute de Cloudwatt pour un prix démarrant à 45 000 euros. L’offre milieu de gamme s’enrichit de la plateforme HP Helion OpenStack Community Edition et du support HP pour un tarif d’entrée de 60 000 euros (incluant le support OpenStack de la première année). Enfin, le haut de gamme embarque l’offre HP Helion Commercial pour un ticket d’entrée compris entre 100 à 150 000 euros.

Une solution à évolution programmée

Cheops Technology n’entend pas s’arrêter à ce partenariat avec Cloudwatt. Connect2Cloud devrait être étendu au IaaS Azure de Microsoft au début 2015, nous glisse Nicolas Leroy Fleuriot. Il va partir sur les routes de France (12 villes) pour expliquer les bénéfices du Cloud hybride. A la question de la verticalisation de Connect2Cloud, il admet y réfléchir surtout que l’intégrateur a déjà l’expérience dans le domaine de la santé avec Icod Healthcare. « On peut donc imaginer une offre de Cloud hybride à destination des grands hôpitaux » évoque-t-il et d’ajouter que des besoins peuvent se faire sentir également pour le commerce électronique (backoffice) ou dans le cadre de solution de PRA (plan de reprise d’activité). En tout cas, l’intégrateur est prêt à ce nouveau challenge du Cloud hybride tout en renforçant son datacenter avec un intérêt marqué pour les serveurs HP Moonshot et pour la virtualisation du poste de travail. A suivre…

A lire aussi :

Didier Renard, Cloudwatt « Livrer 10 000 VM sur notre offre Cloud à la fin 2014 »
HP : ce leader méconnu du Cloud en France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur