Cisco se renforce dans le SDN avec Embrane

CloudDatacentersOrchestrationVirtualisation

Cisco a annoncé l’acquisition de Embrane, une start-up qui développe une architecture SDN pour simplifier le déploiement et la gestion d’appliances virtuelles dans le réseau.

Cisco a annoncé, hier, son intention d’acquérir Embrane. Une annonce qui n’a rien d’un poisson d’avril. Dante Malagrinò, le cofondateur de la start-up, faisait état de cette future transaction dès le 31 mars sur son blog.

Embrane a développé Heleos, une plate-forme dédiée à la virtualisation et l’automatisation du réseau dans le datacenter. Autrement dit, une architecture SDN (Software Defined Network) qui facilite le déploiement d’appliances virtuelles, dont un firewall, load-balancer ou encore l’outil d’orchestration de services ESM, proposés par la jeune pousse basée à Santa Clara. Embrane met en avant la capacité de gérer la consommation de ces appliances de manière dynamique en fonction de la demande, limitant ainsi les charges de Capex comme d’Opex. L’éditeur fournit également un ensemble d’API qui permettent aux fournisseurs d’intégrer la technologie avec possibilité de facturer à des tiers.

Embrane fondue dans ACI

Cisco intégrera la technologie Embrane dans sa propre solution SDN, Application Centric Infrastructure (ACI). Et les équipes de la start-up rejoindront celles de la division Insieme dédiée au développement du SDN (dans la foulée de l’acquisition de Insieme Networks en 2013). « Le niveau de compétences unique et le talent de l’équipe Embrane vont nous permettre d’aller plus vite pour répondre aux demandes des clients, estime Hilton Romanski, vice président en charge du développement Entreprises chez Cisco. Avec l’expertise d’ingénierie de Cisco, l’équipe Embrane aidera à élargir notre stratégie d’offrir la liberté de choix à nos clients à travers le portefeuille de produits Nexus et de renforcer les capacités d’ACI. »

Le montant de l’opération Embrane, qui devrait être finalisé d’ici trois mois, n’a pas été spécifié. Cisco figurait parmi les investisseurs de la société créée par d’anciens employés, et comptait Lightspeed Venture Partners, New Enterprise Associates, North Bridge et Presidio Ventures parmi ses financiers.


Lire également
Le partenariat entre l’État français et Cisco passe mal
John Chambers, Cisco : l’impact de l’Internet of Everything sur la sécurité
Cisco bat les prévisions de chiffre d’affaires des analystes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur