CITE DES SITES: la Suisse sur Internet (2e partie)

Régulations

( suite ) La Suisse francophone reste à nos portes un pays de rêve, un terroir où la presse est reine -reine et disponible!

Un journal dont je n’avais, je l’avoue, jamais entendu parler, La Presse Riviera-Challais www.lapresse.ch/ ; il tire tout de même à 25.000 exemplaires, possède un site Internet d’archives où j’ai trouvé cette note sur un phénomène peu connu: le commerce transfrontalier, tout à fait explicable entre un pays où tout est plus cher que dans le pays voisin et ami – et qui parle la même langue. Le “trafic” avec Andorre est enfoncé! “La ponction des achats transfrontaliers dans le commerce suisse a été évaluée à un milliard et demi de francs. Une perte qui aurait entraîné la disparition de plus de 6.000 emplois. Il apparaît cependant que ce tourisme alimentaire relève davantage des loisirs que d’un réel souci d’économie. Notre coup de sonde tend à l’attester: >”Interrogée à l’entrée du Centre Cora à Amphion (anciennement Mammouth), cette Sédunoise s’est arrêtée au supermaché par curiosité. >, poursuit-elle. > “Comme elle, la plupart des autres Suisses interpellés au même endroit disent se déplacer en France voisine très occasionnellement et le plus souvent dans un but touristique. >, commente cette habitante de La Tour-de-Peilz. > TROIS VISITES PAR ANNEE “Tout aussi révélateur ce commentaire d’un Valaisan de Saxon: > “Cette Montheysanne sait, elle, en revanche exactement pour quelle raison elle vient à Amphion: > “Autre remarque intéressante émanant de ce couple sédunois en balade: >” “Au fait, la direction du Centre Cora soigne-t-elle spécialement sa clientèle helvétique? >, répond Daniel Martini, directeur de département, qui évoque les produits prisés par les Suisses: > Quelle est la proportion de la clientèle helvétique: “30 à 40% le samedi. Un peu moins la semaine.” (?)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur