Cloud Foundry sur Kubernetes : le projet KubeCF se structure

CloudPAAS
KubeCF

KubeCF passe sous la gouvernance de la Cloud Foundry Foundation. Objectif du projet : permettre le déploiement du PaaS open source sur Kubernetes.

Le code de KubeCF est désormais sous la gouvernance de la Cloud Foundry Foundation (CFF).

Le projet vise à fournir une distribution de Cloud Foundry Application Runtime (CFAR) déployable sur Kubernetes. La première version majeure (1.0.0) est récemment sortie*.

KubeCF se nourrit de deux projets que la CFF a pris sous son aile : Quarks et Eirini.

Quarks doit permettre de conteneuriser les déploiements « traditionnels » de CFAR. Réalisés en l’occurrence dans des VM, avec l’outil BOSH (destiné plus généralement à gérer le cycle de vie des systèmes distribués).

Eirini cible quant à lui la mise en œuvre d’applications Cloud Foundry sur un back-end Kubernetes.

Les premières passerelles entre Kubernetes et Cloud Foundry remontent à 2015. À leur origine, des ingénieurs qui travaillaient, chez HPE, sur le portefeuille de cloud hybride Helion. Et plus précisément sur l’une de ses composantes : Stackato, un PaaS reposant sur Cloud Foundry.

En 2017, SUSE avait acquis ces actifs, renforcé la jonction avec Kubernetes et mis l’ensemble en open source (sous licence Apache 2, comme Cloud Foundry).

L’éditeur s’était associé à IBM et à SAP pour améliorer le produit. En particulier pour automatiser les mises à jour de CFAR et doter Kubernetes de fonctionnalités propres à BOSH. C’est là que sont nés Quarks et Eirini.

Maintenant que l’ensemble est centralisé sous l’égide de la CFF, BOSH va être progressivement sorti de la boucle pour aller vers du « natif Kubernetes ».

* Tester cette v1 requiert un cluster Kubernetes 1.14 (et versions ultérieures) et 16 Go de RAM.

Logo © Cloud Foundry Foundation

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT