Cloud : les DSI veulent toujours plus de datacenters en France

CloudComposantsDatacentersSécurité
cloud sécurité

Pour son étude semestrielle sur le Cloud en France, Pierre Audoin Consultants relève la maturité grandissante des DSI hexagonaux face au sujet. Mais aussi leur préoccupation renforcée quant à la confidentialité des données placées dans le nuage.

Pierre Audoin Consultants (PAC) publie la troisième édition de son Cloud index, coup de sonde semestriel sur le niveau de maturité des entreprises françaises vis-à-vis du Cloud. Lentement, mais sûrement, l’indice imaginé par le cabinet d’études et basé sur 135 critères progresse, passant de 443 en juin 2013, à 446 en décembre dernier et à 455 dans la dernière mouture de l’étude que vient de dévoiler PAC. Reste qu’on est encore loin d’un niveau de maturité satisfaisant ou simplement de la moyenne : PAC ayant construit son indice sur une base… 1000.

Seulement 11 % des organisations françaises ont réellement arrêté leur stratégie dans le Cloud, stratégie qui revient au DSI dans la plupart des cas (à 55 %). La flexibilité qu’amène le Cloud reste la principale motivation des entreprises : ce critère est cité par 63 % des quelque 200 entreprises et établissements publics sondés par PAC. Mais ce facteur a tendance à décroître avec le temps : 71 % des entreprises le citaient il y a encore un an. Plus stable, la réduction des coûts est la seconde motivation des entreprises dans leur mutation vers le Cloud (56 %). Derrière, la capacité du Cloud à permettre le développement de produits, services ou démarches innovants enregistre 6 points de mieux en un an (à 41 %).

Des applications Saas de plus en plus stratégiques

Pour Olivier Rafal, directeur de recherches au sein de PAC France, « le Cloud n’est plus un simple moyen de passer du Capex à l’Opex, mais bien un outil stratégique au service de la croissance ». 30 % des entreprises interrogées y recourent comme soutien à un changement de business model. Elles n’étaient que 16 % dans ce cas en juin 2013 (mais 34 % en décembre dernier). 77 % des entreprises expliquent qu’au moins une de leurs applications Saas est stratégique pour leur activité. Un gain de 18 points en un an et de 4 points en six mois.

Reste évidemment le traditionnel point noir : la sécurité. La problématique reste citée par 48 % des entreprises comme principal obstacle à la mutation vers le Cloud (rappelons que le recours au Cloud public est pour l’instant proscrit dans l’administration pour cette raison, lire à ce sujet l’interview de Jacques Marzin, le DSI de l’Etat). C’est 4 points de plus que voici 6 mois ou un an. Preuve que, malgré les efforts des fournisseurs pour rassurer les donneurs d’ordre, les révélations d’Edward Snowden sur les écoutes de la NSA n’ont fait que renforcer les inquiétudes des DSI. Pour y répondre, les DSI réclament avant tout des datacenters en France, tant pour le Cloud privé (un sondé sur deux) que public (à 46 %). Notons que ces deux proportions sont en progression notable sur six mois, malgré les limites intrinsèques que comporte la localisation des datacenters. Comme l’a montré un récent avis de la justice américaine aux dépens de Microsoft.

Crédit photo : ®  alexyndr – Shutterstock

En complément :

Lire notre dossier : Comment garantir la sécurité du Cloud public


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur