Cloud: Microsoft pré-déploie son IaaS en France via sa plateforme Azure

CloudDatacentersDSIIAASProjetsRégulationsSécurité
microsoft-azure-iaas-france

Deux data centers installés en France fourniront les services Cloud Azure pour les entreprises qui souhaitent conserver leurs données sur le territoire national.

A l’occasion de l’événement Microsoft Experience organisé en octobre 2016, l’éditeur avait annoncé le lancement de ses services Azure (plateforme Cloud) avec les données localisées en France avant fin 2017.

On y arrive avec le démarrage de la Preview des services Azure depuis les data centers de Microsoft en France.

Elle va permettre aux clients et partenaires de Microsoft de tester et déployer leurs services sur le Cloud Azure, tout en conservant leurs données sur le territoire national.

Tom Keane, Responsable mondial de l’infrastructure Azure, l’a annoncé par voie de blog :

“La ‘preview’ de Microsoft Azure en France est ouverte aujourd’hui à tous les clients, partenaires et fournisseurs de logiciels du monde entier leur donnant la possibilité de déployer des services et de tester des charges de travail dans ces nouvelles régions d’Azure”, évoque le haut responsable dans son billet posté le 12 décembre.

Il s’agit d’une étape importante vers la mise à disposition de la plate-forme Azure depuis nos datacenters en France.”

Paris et Marseille

Déployés sur Paris et Marseille (probablement chez Interxion, hub névralgique des interconnexions entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie, même si rien n’est confirmé), les nouveaux centres Cloud visent à répondre aux besoins de localisation et performances d’accès pour les clients opérant en France.

Et notamment leur faciliter la mise en conformité en vue de l’application du RGPD (GDPR, le règlement européen sur la protection des données qui entrera en vigueur le 25 mai 2018).

Les deux datacenters s’inscrivent dans les 42 “régions Azure” sur lesquelles  Microsoft déploiera à terme ses infrastructures. Et bénéficient des mêmes fiabilité et performance de classe entreprise que les services disponibles dans le reste du monde.

Un taux de disponibilité contractuel des VM de 99,99% est notamment annoncé.

France : une “Azure Availability Zone”

Le datacenter parisien (France Central) constitue une nouvelle « zone de disponibilité » Azure. Ce centre de calcul s’inscrit ainsi comme la troisième « Availability Zones » avec West Europe et East US 2.

Il pourra être appairé avec celui de Marseille (France South) pour les plans de reprise d’activité tout en offrant la conservation des données à l’intérieure des frontières hexagonales.

“Les Zones de Disponibilité sont des emplacements isolés par défaut dans une région Azure qui, en cas de panne, fournissent une alimentation redondante, un refroidissement et un réseau pour une plus grande disponibilité, une résilience accrue et une continuité d’activité”, indique Tom Keane.

Dès la preview, les clients peuvent concevoir des applications hautement disponibles et augmenter leur résilience aux défaillances de niveau data center en déployant des ressources IaaS à travers les Zones de Disponibilité France Central. »

Au tour d’Amazon

Des clients avaient précédemment manifesté leur intérêt pour une offre de services Cloud sur le sol français. NeoLedge, Cegid ou Alter Way figurent parmi les premiers à y souscrire.

En annonçant la pré-ouverture du IaaS Azure en France, Microsoft devance son rival Amazon Web Services (AWS). Le Cloud d’Amazon avait également annoncé son intention d’installer des infrastructures sur le sol français avant la fin de l’année. Mais on attend toujours l’officialisation.


Lire également
SAP migre son ERP S/4HANA vers le Cloud Microsoft Azure
Résultats : l’activité Cloud Azure double chez Microsoft
FPGA : l’arme secrète spéciale IA du Cloud Azure de Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur