Comment réagissent les DSI face à la crise ?

Cloud

Sang-froid et optimisation des processus internes semblent être les maîtres mots de l’année 2009

Le cabinet Resources Global Professionals propose les résultats d’une étude menée fin 2008 aux États-Unis, auprès d’un échantillon de 90 entreprises comprenant de 500 à 7.500 employés. Cette étude vise à déterminer dans quelle mesure la crise économique va influer sur les investissements qui seront réalisés cette année.

Première bonne nouvelle, 37 % des DSI ne comptent modifier ni leur budget, ni leurs priorités. Toutefois, l’amélioration des processus internes aux départements informatiques devient un sujet central pour les sociétés. Elle permettra de maximiser les marges des entreprises. Ce sujet est au cœur des préoccupations de 17 % des DSI, devant l’amélioration des systèmes ERP, qui remporte 16 % des suffrages.

Les responsables de Resources Global Professionals déclarent que “la crise ne déstabilise pas le comportement des DSI, qui depuis une bonne décennie travaillent sur l’efficacité opérationnelle et économique des métiers et ont désormais une grande sensibilité aux coûts et ROI. Ils ont donc, dans une posture de direction opérationnelle, les bons réflexes : diminution des dépenses avec attention aux coûts d’opportunité et contrôle accru des risques. Ces deux réflexes favorisent un retour sur leurs activités propres.”

En plus de l’amélioration des processus internes et des systèmes ERP nous trouvons l’optimisation ou la ré-implémentation de solutions existantes (16 %), l’implémentation de nouveaux modules ERP (10 %) ainsi que la gestion de la sécurité et de la confidentialité (10 %). Des sujets plus novateurs sont également évoqués : Business Intelligence (9 %) et services partagés (9 %).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur