Compass-EOS, un routeur photonics à la vitesse de la lumière

Cloud

Le routeur r10004 de Compass-EOS est le premier à exploiter la technologie icPhotonics pour une communication directe à 800 Gbps.

Le routeur r10004 de la start-up Compass-EOS est le premier commercialisé à embarquer la technologie brevetée icPhotonics. Celle-ci exploite la lumière pour transférer des données de composant silicon-to-photonics à silicon-to-photonics. Concrètement cela se traduit par un taux de transfert de la donnée de 800 Gbit/s !

icPhotonics

Pour augmenter la magnitude de la vitesse de transfert des données, Compass-EOS a réuni dans un microchip les composants électroniques et optiques. La réunion modulaire de plusieurs de ces microchips dans un châssis 6RU permet de disposer d’une connectivité avec un taux de transfert qui dépasse le Tbps (terabit-per-second).

Dans le routeur r10004, une ligne de transfert (line-card) est composée de deux composants icPhotonics de 1,3 Tbps full duplex, soit une capacité de 2,6 Tbps. L’ensemble est piloté par un système d’exploitation maison.

Tant de performances pour quels usages ?

Les routeurs de conception classique ont leur capacité limitée par les interconnexions I/O (entrées/sorties). La technologie icPhotonics de Compass-EOS permet en théorie d’effectuer une interconnexion à la vitesse de la lumière. Et de multiplier ces connexions par son aspect scale-out modulaire.

Dans les usages, cette technologie – couplée à la centralisation du trafic alors qu’il est traditionnellement distribué, ce qui devrait faciliter la protection du réseau en cas d’attaque DDoS – entend supporter l’augmentation exponentielle du steaming en vidéo multicast, de porter le SLA (Service Level Agreement) à un niveau inégalé, et surtout accompagner la virtualisation des réseaux et le SDN (Software-defined Networking) qui sera inévitablement gourmand en ressources… tout en abaissant la consommation énergétique.

Quelle va-t-être la réaction de Cisco ?

Compas-EOS est une start-up israélienne créée en 2007, également basée à Milpitas (Californie). Elle a levé 120 millions de dollars depuis sa création, avec en particulier un investisseur prestigieux qui s’est engagé en 2010 : Cisco.

Pour autant, et même si Compass-EOS est le premier à proposer la technologie photonics intégrée à un routeur, rien ne prouve que Cisco va ajouter les routeurs de la start-up à son catalogue. Car depuis son investissement, le géant des réseaux à fait l’acquisition d’une autre start-up dont les travaux sont proches de ceux de Compass-EOS : LightWire…


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur