Crise : Microsoft sera opportuniste

Cloud

Solide, la firme entend profiter de la situation pour multiplier les acquisitions

C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Si de nombreuses entreprises high-tech sont actuellement dans la tourmente, voyant leurs cours de bourse s’enfoncer chaque jour un peu plus, ce n’est pas le cas de Microsoft qui affiche des résultats solides.

L’éditeur entend profiter de cette situation pour multiplier les acquisitions. Il faut dire que les valorisations des entreprises et des proies potentielles sont au plus bas. Selon Chris Liddell, directeur financier cité par les Echos,Microsoft pourrait acquérir“entre 20 et 25” entreprises l’année prochaine.

Nous avons toujours du cash et nous sommes toujours en position d’acheteur”, a-t-il déclaré en commentant les résultats trimestriels du géant.

Evidemment, le groupe n’en dit pas plus. Mais les observateurs misent sur le rachat de poids lourds dans les services et le Web. Et évidemment, les rumeurs d’une nouvelle offre sur Yahoo, affaibli, ressurgissent. Il faut dire que la valorisation du portail a été divisé par deux en quelques mois, de quoi changer l’état d’esprit des actionnaires de Yahoo…

Dans le même temps, une nouvelle montée dans le capital de Facebook n’est pas à exclure. Rappelons que Redmond détient 1,6% du site communautaire mais lui fournit 50% de ses revenus à travers un accord publicitaire…

Rappelons que Microsoft a fait état pour son premier exercice fiscal d’un chiffre d’affaires trimestriel en hausse de +9%, à 15,06 milliards de dollars.

Le bénéfice s’élève à 4,37 milliards, soit un gain de 48 cents par action. C’est légèrement mieux que l’an passé, même période.

___

A découvrir : eWeekeurope.fr, le nouveau site d’info de NetMediaEurope avec les analyses et tendances du secteur, les tests et prises en main de produits mais aussi les interviews d’experts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur