DB2 ‘Viper 2’, IBM reste dans la course aux bases de données

Logiciels

IBM remet les pendules à l’heure sur le marché hautement concurrentiel des bases de données XML transactionnelles et des entrepôts de données

Las Vegas – IBM annonce ‘Viper 2‘, la version 9.5 de sa base de données DB2. Face à Oracle (11g) et Microsoft (SQL), l’éditeur revient dans la course à la puissance avec IBM DB2 9.5 en annonçant une augmentation de 200 % des performances de ses transactions. Comment ? En intégrant des capacités de gestion des transactions ‘pure XML‘.

Pour autant, IBM n’en est pas resté là. Big Blue ambitionne en effet de revenir au sommet de la vague qui avec DB2 Viper, premier du nom, lui avait permis de cumuler en 2006 quatre trimestres consécutifs de progression à deux chiffres en permettant de gérer simplement et simultanément des données XML et relationnelles.

Il a également sensiblement fait évoluer les capacités de traitement du stockage de DB2. Ainsi la combinaison des transactions XML avec une nouvelle technologie de compression intégrée à Viper 2 permet de réduire de 500 % la quantité d’espace de stockage nécessaire pour stocker les données XML.

Pas non plus d’optimisation de la gestion des données sans automatisation des fonctionnalités… En la matière, ce n’est pas pour rien qu’IBM a conservé ses activités dans les serveurs ! Les automatismes sont désormais nombreux – compression des données, gestion de la mémoire, traitement des erreurs, sauvegarde – et participent à la fois à simplifier et à réduire le temps d’intervention des administrateurs, mais également à optimiser les performances de la base comme du serveur sans intervention humaine.

La sécurité et le cryptage des données, ainsi que les capacité d’audit, ont été renforcés, ce qui redéfinit un niveau encore plus élevé de ‘compliance‘, de respect des règles de gouvernance, à DB2 on IBM System z.

De la base de données au Warehouse

Profitant de la puissance de DB2 9.5, IBM en fait l’épine dorsale de sa nouvelle offre d’entrepôt de données (datawarehouse), IBM DB2 Warehouse 9.5.

L’offre cumule les capacités de DB2 Viper 2 à de nouveaux outils d’analyse embarqués, pour traiter l’information non structurée ou encore exécuter des processus d’analyse en ligne (OLAP), avec la prétention d’être le premier à disposer d’une plate-forme stratégique d’analyse en temps réel.

IBM est ainsi le premier à proposer l’intégration et l’analyse des données structurées et non structurée directement et en même temps, sans qu’il soit nécessaire d’élever les secondes au rang des premières (structurées), ce qui est la technique habituellement employée par les entrepôts mais qui limite les sources d’information accessibles.

De même, IBM est également le premier à embarquer les capacités OLAP directement dans l’entrepôt, ce qui évite d’employer des moteurs OLAP spécialisés, et permet de réaliser des analyses multi-dimentionnelles en profondeur sans avoir à copier ou répliquer les données.

Là encore IBM dispose d’arguments solides avec son offre logicielle, mais également matérielle, qui lui permettent de répondre à des besoins sensibles en matière de Business Intelligence en temps réel, pour augmenter la productivité, surveiller les processus dans l’entreprise, réduire les risques ou encore faire évoluer le niveau de service rendu au client.

Ainsi, IBM fait évoluer son offre C-Class, D-Class et E-Class Balanced Warehouse. Soit en interne avec le support de Windows sur les familles C1000 et C3000 (tout en continuant de privilégier Linux, mais de nombreuses entreprises moyennes restent fidèles à Microsoft et hésitent à adopter l’OS libre !). Soit avec l’annonce du D5100 pour le support des applications critiques en haute disponibilité et automatisation du traitement des risques de pannes.

Mais le produit Warehouse le plus remarque d’IBM est désormais très certainement le E7100 Balanced Warehouse, basé sur la plate-forme technologique Power6 System p sous Unix, qui en fait une puissante plate-forme pour accéder à la dernière et nouvelle génération des entrepôts de données enfin rendus accessibles.

Conclusion, avec DB2 9.5 ‘Viper 2’ et DB2 Warehouse 9.5, IBM dispose désormais d’outils plus puissants et innovants pour accompagner son initiative Information on Demand.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur