Déjà 100 départs chez Microsoft France, pas de plan de licenciement en vue

Cloud

Alors que Microsoft a annoncé un plan de licenciement mondial de 5800 personnes, la France semble épargnée. Pour autant depuis le début de l’année pas moins de 100 départs ont été enregistrés.

Difficile d’établir la différence entre divergence de vocabulaire et langage de communication. La France devait être épargnée par le vaste plan de licenciement de Microsoft annoncé fin janvier. Pourtant déjà 100 personnes ont quitté les nouveaux locaux d’Issy-les-Moulineaux.

Rappel. Microsoft évoquait un plan mondial de licenciement de 5.800 personnes. Un plan d’économies mondial de 3 milliards de dollars a même été mis en place par le directeur financier Chris Liddell. Ce dernier vient d’ailleurs d’annoncer qu’il quitterait lui-même la société d’ici à la fin de l’année.

Pour se justifier, Microsoft avance deux explications : la baisse de ses bénéfices trimestriels et le retournement du marché des PC suite au ralentissement économique. En effet, au 4e trimestre 2008, les ventes d’ordinateurs ont connu leur plus faible croissance depuis 2002 avec une progression de seulement 1,1% à 78,1 millions d’unités. Aux Etats-Unis, les ventes de PC ont chuté de 10,1% pendant la période à 15,6 millions d’unités.

Pour autant, le quotidien Les Echos rapporte les propos d’Eric Boustouller, le p-dg des activités France de Redmond. Il indique qu’il n’y a «pas de plan social » dans l’Hexagone. Pour autant, les représentants du personnel de l’éditeur de logiciels ont interpellé la direction en octobre en expliquant que lors d’un comité de direction, le chiffre de 200 licenciements, dont 34 managers, aurait été avancé. Réponse, aucune confirmation d’un véritable plan de licenciements : « Le nombre de départs tous motifs confondus depuis le début de l’année calendaire est de 100 collaborateurs, dont un peu plus de la moitié concernent des licenciements pour motif personnel. »

Microsoft emploie 1.300 personnes en France dans des locaux rutilants et fraîchement inaugurés à Issy-les-Moulineaux. Concernant de futurs autres licenciements, reste donc à savoir s’il s’agit ou non d’une vaste réorganisation du personnel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur