Déploiement 4G: Orange et SFR se retrouvent au coude-à-coude, Free garde sa dynamique

4GGestion des réseauxMobilitéOperateursRéseaux
deploiement-4G-anfr

Orange talonne SFR dans le déploiement 4G en novembre. Free fait bande à part.

(Update 05/12/17 à 17:14) La guerre fait rage entre SFR et Orange en matière de déploiements de sites 4G. A se demander qui coiffera l’autre au poteau à la fin de l’année.

Au 1er décembre, seules trois stations en service dédiées au très haut débit (THD) mobile séparent les deux opérateurs.  Toujours au profit de la filiale d’Altice avec 13 726 points hauts contre 13 723 pour l’opérateur historique, rapporte l’ANFR (Agence nationale des fréquences).

SFR ne s’est pourtant pas endormi sur ses lauriers et ne semble pas (plus que d’habitude) pâtir des secousses boursières de sa maison mère ou encore de son plan de restructuration (de 5000 personnes) en cours dans la maison.

L’opérateur a ainsi déployé 235 sites (et obtenu 338 autorisations d’exploitations) courant novembre. Un volume néanmoins bien inférieur aux 391 (et 387 autorisations) affichés du côté d’Orange.

SFR et Orange se rapprochent de Bouygues Telecom

Ce dernier a surtout porté ses efforts sur la bande des 1800 MHz avec 636 mises en services tout en étoffant son parc 800 MHz de 320 nouveaux sites. SFR répartit son énergie de manière plus proportionnée entre le 800 (249 antennes allumées), le 1800 (233) et le 2600 (102).

Les efforts des deux concurrents leur permettent de réduire l’écart avec Bouygues Telecom. Le numéro 1 (en matière de nombre de sites déployés en France) se contente d’activer 176 stations radio sur la période. Pour en compter 14 078 en service à ce jour.

Notons que la filiale du groupe de BTP a porté ses efforts sur le déploiement des 2100 MHz (ouverts à la 4G depuis juin dernier) avec 277 sites et prend une large avance dans cette bande face à ses concurrents.

Free à fond sur l’accélérateur

Pour sa part, Free continue d’appuyer sur l’accélérateur. La filiale d’Iliad a allumé 242 sites. Soit plus que SFR même si très en retrait d’Orange. Au final, Free exploite 9 409 points hauts LTE. Les efforts ont été portés sur le 1800 MHz (350 sites) et le 2600 MHz (232) tandis que le 700 MHz se met en pause.

Notons néanmoins que l’opérateur dispose de 1 392 autorisations d’exploitation de sites 700 MHz et en exploite 940 quand le plus proche concurrent sur cette bande, Bouygues Telecom, se contente de 11.

Il est vrai que, contrairement aux trois autres opérateurs mobiles nationaux, Free ne dispose pas de bande 800 MHz et que l’exploitation d’une fréquence basse s’inscrit comme stratégique.

Au final, le parc LTE affiche une hausse de 1,4% avec un total de 38 159 sites autorisés (dont près de 1800 outre-Mer), pour 33 890 en service (1 690 outre-Mer).


Lire également
Monreseaumobile.fr : la carotte de l’Arcep pour stimuler les investissements de couverture
Sites 4G : Orange met les bouchées doubles pour rattraper SFR
Le THD pour tous dès 2020 : « mais de quel débit parle-t-on ? »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur