Développement logiciel : 4 tendances phares pour 2019

DéveloppeursLogicielsProjets

Entre microservices, tests automatisés, fonctionnalités et résultats, les développeurs s’adaptent à l’évolution du marché, selon Atlassian.

L’éditeur de logiciels Atlassian a publié une enquête internationale menée auprès de 500 développeurs et professionnels de l’IT.

Une majorité privilégie 4 pratiques pour s’adapter à l’évolution du marché.

Le développement logiciel étant désormais davantage centré sur l’expérience utilisateur.

1. Microservices

« Une architecture de microservices permet à de petites équipes autonomes de développer, déployer et faire évoluer leurs services de manière indépendante », a rappelé Sean Regan (Atlassian) dans un billet de blog.

Et cette approche fait de plus en plus d’adeptes.

Ainsi, 71% des développeurs qui utilisent une architecture de microservices estiment que les tests et les déploiements de fonctionnalités sont effectivement facilités.

2. Tests automatisés

Outre, les microservices, l’intégration continue (continuous integration, CI) et la livraison continue (continuous delivery, CD) progressent au sein des équipes logicielles.

Il s’agit d’assurer la fréquence et l’automatisation de déploiements.

Aussi, 57% des équipes qui pratiquent ces approches du code source à la production déclarent moins de bugs ou de pannes que les autres développeurs interrogés.

3. Fonctionnalités

Déployer de nouvelles fonctionnalités de manière « sécurisée, incrémentielle et mesurable » peut poser problème. Ainsi 75% des équipes disent être confrontées à des bugs lors de la publication de logiciels. Toutefois, selon Atlassian, la pratique (feature flagging) permettant aux développeurs d’activer à la demande de nouvelles fonctionnalités pour un sous-ensemble d’utilisateurs peut réduire les risques.

Aussi, 63% des équipes qui utilisent cette approche déclarent avoir réalisé de meilleurs tests de fonctionnalités ou livré du logiciel/code de meilleure qualité.

4. Résultats

Plus de 9 développeurs sur 10 (93%) considèrent la satisfaction utilisateur comme un critère clé de succès des applications et fonctionnalités développées.

Mais 60% affirment qu’il est difficile de mesurer cette satisfaction, rapporte Atlassian.

Pour l’éditeur de Jira (suivi de bugs et gestion de projet en mode agile), les équipes ont donc intérêt à se doter d’outils logiciels d’analyse en temps réel.

Des solutions qui leur permettent d’axer davantage le développement informatique sur les résultats. Cette approche est centrée sur la valeur qu’une fonctionnalité apporte à l’utilisateur, plutôt que sur la seule rapidité de livraison d’une application.

(crédit photo © Mcleck-Shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur