Régulations

Dossier : la réorganisation à marche forcée de Microsoft

0 0

C’est la révolution chez Microsoft. La firme est en train de changer du tout au tout. Un mouvement lancé cet été et qui se poursuit aujourd’hui avec le rachat de l’activité terminaux mobiles de Nokia.

Coup de tonnerre début juillet au sein de Microsoft. Le CEO de la société, Steve Ballmer, annonce la restructuration de la firme autour de deux grands axes : les services et les terminaux.

Voir « Services et Terminaux : la nouvelle stratégie de Microsoft »

Une annonce confirmée quelques jours plus tard avec la présentation de la nouvelle équipe de direction, organisée autour de pôles métiers.

Voir « Microsoft se réorganise pour mieux concurrencer Apple »

Ingénierie / OS (Terry Myerson) ; Ingénierie / Devices (Julie Larson-Green) ; Ingénierie / Apps & Services (Qi Lu) ; Ingénierie / Cloud & Enterprise (Satya Nadella) ; COO (Kevin Turner) ; Marketing (Tami Reller) ; Développement d’affaires (Tony Bates) ; Finances (Amy Hood) ; Juridique (Brad Smith) ; RH (Lisa Brummel) ; Stratégie avancée et recherche (Eric Rudder).

Phase 2 : le départ annoncé de Steve Ballmer

La seconde étape de cette transformation en profondeur de la firme a été l’annonce du prochain départ de Steve Ballmer. Ce dernier quittera son poste de CEO d’ici un an, laissant ainsi le temps à un comité composé de John Thompson, Bill Gates, Chuck Noski et Steve Luczo de lui trouver un remplaçant.

Voir « Steve Ballmer prépare sa succession au poste de CEO de Microsoft »

L’occasion pour notre journaliste Reynald Fléchaux de faire un point sur les raisons ayant mené au départ de Steve Ballmer. A-t-il été poussé vers la sortie ? Pourquoi maintenant ? Qui pour succéder à Ballmer ? Le retour de Bill Gates ? La stratégie Microsoft One va-t-elle perdurer ?

Voir « Steve Ballmer : 5 questions autour d’un départ »

Phase 3 : le rachat de l’activité téléphones mobiles de Nokia

Dernier mouvement en date dans la stratégie de transformation de Microsoft, le rachat de la division Devices & Services de Nokia pour un montant de 7,2 milliards de dollars, soit environ 5,44 milliards d’euros. Microsoft sera donc maintenant le constructeur officiel des smartphones Lumia, mais aussi des Asha et autres feature phones.

Voir « Mobilité : Microsoft se paye les Lumia de Nokia et pourrait récupérer Elop »

Plus tard dans la journée nous avons publié la version francisée du courriel qu’a fait parvenir Steve Ballmer à ses employés suite à l’annonce de ce rachat. Courrier qui répond à bien des questions… tout en en posant de nouvelles.

Voir « Accord Microsoft – Nokia : la lettre officielle de Steve Ballmer… en français »

Reynald Fléchaux s’est penché sur la présentation de Microsoft et les réactions des analystes pour analyser ce rachat. En résumé, l’activité devices deviendra rentable au-delà de 50 millions d’unités vendues par an, smartphones et tablettes confondus.

Voir « Microsoft vise 15 % du marché des smartphones dans 5 ans »

Enfin, notre journaliste Christophe Lagane s’est penché sur l’oublié de l’affaire Nokia : quelles activités va conserver la société et que fera-t-elle dans le futur ? Des équipements pour opérateurs via NSN, des offres de cartographie et de géolocalisation via HERE, et une active R&D.

Voir « Après le rachat par Microsoft : que reste-t-il à Nokia ? »

Suite au rachat de l’activité Devices & Services de Nokia, l’action Microsoft a plongé de près de 4,55% au Nasdaq, à 31,88 dollars. Une baisse raisonnable (et loin du record enregistré en juillet), puisqu’il s’agit ici de l’acquisition d’une activité déficitaire. Dans le même temps, l’action Nokia a grimpé de 31,28% au Nasdaq, à 5,12 dollars.

Steve Ballmer quitte Microsoft. C'est…

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Quiz Silicon.fr – Steve Ballmer et associés : les grands directeurs de Microsoft

Steve Ballmer : son parcours… en images

Steve Ballmer : son parcours… en images

Image 1 of 15

Microsoft : Steve Ballmer remplace Bill Gates (janvier 2000)
Succession stratégique à la tête de Microsoft (image : AllThingsD Conference, 2008).