DuckDuckGo bloqué en Chine

Régulations

Le moteur de recherche DuckDuckGo n’est plus accessible en Chine depuis le début du mois de septembre. Il rejoint ainsi Google, déjà censuré en Chine.

Le credo du moteur de recherche DuckDuckGo est l’absence de tracking. Les requêtes des utilisateurs ne sont ainsi pas passées au crible par cet outil et aucun résultat ‘personnalisé’ n’est proposé aux Internautes. DuckDuckGo est un métamoteur qui s’appuie sur les résultats proposés par des solutions comme Bing, Blekko, Wikipedia, Wolfram Alpha, Yandex, Yahoo! ou encore Yummly .

Gabriel Weinberg, créateur de ce moteur de recherche américain, vient de confirmer sur les réseaux sociaux que son offre était dorénavant inaccessible depuis la Chine. « Pour ce que nous savons, nous avons été bloqués », indique-t-il laconiquement sur Twitter.

Jusqu’à cet été, les internautes chinois pouvaient accéder librement à DuckDuckGo, malgré quelques coupures ici et là. La situation est dorénavant radicalement différente : le site GreatFire.org indique ainsi qu’un blocage systématique a été mis en place début septembre. DuckDuckGo rejoint ainsi son prestigieux concurrent Google, bloqué en Chine depuis juin.

Pas assez filtré

Seuls les moteurs de recherche disposant de serveurs en Chine et acceptant de massivement censurer leurs résultats semblent dorénavant acceptés dans ce pays, précise le site Tech In Asia. C’est aujourd’hui le cas de Bing et Yahoo!, mais pas de Google, qui a refusé de se plier à ces contraintes… ni de DuckDuckGo, visiblement.

Sur le même thème

HPC: Chine et États-Unis restent les maîtres du Top500 des supercalculateurs
Antitrust : Microsoft à 20 jours pour s’expliquer auprès de la Chine
La Chine boude Windows au profit de Linux


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur