Imagerie satellite : EarthNow va observer la Terre en temps-réel

Data & StockageProjets
satellite (crédit photo © puchan - shutterstock)

EarthNow va déployer une constellation de satellites afin de proposer de l’imagerie de la Terre en temps-réel. Une dose de Edge Computing, pour soutenir le machine learning, assure une analyse embarquée des vidéos et des photos.

Grâce à une constellation composée d’une myriade de satellites, EarthNow compte proposer des images de la Terre mais également des vidéos en temps réel partout sur Terre.

La start-up bénéficie du soutien financier de Bill Gates, Intellectual Ventures, Airbus, SoftBank et de Greg Wyler, le fondateur et P-DG de OneWeb, au gré d’un premier tour de financement.

Quadriller la Terre

La promesse est celle d’un service en quasi-temps réel avec une latence de seulement 1 à 2 secondes.

Initialement, il s’agira d’une offre commerciale à destination d’entreprises et de gouvernements.

Dans une première phase, EarthNow prévoit de déployer 100 satellites, avec un calendrier que la société n’a, pour l’heure, pas divulgué. A termes, ce seront 500 satellites, voire plus, qui constitueront sa constellation.

La spinoff d’Intellectual Ventures, spécialiste de la monétisation de brevets, exploitera des satellites basés sur ceux de OneWeb.

A l’instar de ces derniers, ils seront fabriqués par Airbus dans ses usines de Toulouse et de Floride. D’ailleurs, Nicolas Chamussy, responsable des systèmes spatiaux au sein d’Airbus, ne cache pas que son entreprise sera “certainement un partenaire précieux” pour EarthNow. Et d’ajouter : “Airbus possède un héritage unique dans la conception, la fabrication et l’exploitation des systèmes de satellites d’observation de la Terre et serait certainement un partenaire précieux dans ce programme.» Ils seront mis en orbite grâce aux lanceurs d’Arianespace, Virgin Orbit et Blue Origin.

“Comprendre l’impact de l’humanité sur la Terre”

Greg Wyler explique que OneWeb «a créé les premiers satellites à haute performance et à faible coût au monde pour la production de masse afin de réduire la fracture numérique. Ces mêmes caractéristiques satellites permettront à EarthNow d’aider l’humanité à comprendre et à gérer son impact sur Terre.

Parmi les utilisations, sont prévues la surveillance des mers pour la pêche illégale, le suivi des ouragans et des typhons au fur et à mesure qu’ils évoluent, la détection des feux de forêt dès leur démarrage, la fourniture de données à la demande sur la santé des cultures et l’observation des zones de conflits.

Edge computing pour chaque satellite

Chaque satellite sera équipé d’une puissance de traitement embarquée sans précédent, comprenant plus de cœurs de processeur que tous les autres satellites commerciaux combinés.

Une partie importante de cet équipement permettra d’assurer du traitement vidéo et de la compression localement, afin de minimiser la bande passante nécessaire pour la transmission et la latence, sans rogner sur la qualité vidéo.

Une dose de Edge Computing pour du machine learning (apprentissage automatique en Français) est également prévue afin d’assurer une analyse embarquée des vidéos et des photos.

La concurrence se profile déjà

D’autres acteurs, tels que BlackSky, Planet, Planetary Resources et Earth-i, se positionnent sur le même terrain avec des services d’imagerie satellitaires en quasi-temps réel. De son côté, la société SpaceX d’Elon Musk compte concurrencer OneWeb avec l’objectif de déployer une constellation de satellites en orbite basse répondant au nom de Starlink.

Une demande d’enregistrement de marque pour le nom de Starlink laisse penser que sa flotte de satellites pourrait également être utilisée pour l’observation de la Terre et la télédétection. Son premier prototype de satellites Starlink a été mis en orbite en février dernier.

Russell Hannigan, le fondateur et P-DG de EarthNow, explique qu’il s’agit là d’un projet« ambitieux et sans précédent, mais avec un objectif simple. Nous voulons vous connecter visuellement avec la Terre en temps réel. Nous croyons que la capacité de voir et de comprendre la Terre en direct et non filtrée nous aidera tous à mieux apprécier et finalement prendre soin de notre seule et unique maison.

(crédit photo © puchan – shutterstock)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur