Dépenses IT : les Etats-Unis repartent, l’Europe cale

Régulations

Pour les analystes de Forrester, la progression du marché IT sera de 6,3 % aux États-Unis en 2014, contre 5,5 % pour le marché global mondial. Sans surprise, l’Europe devrait rester à la traîne, au moins sur cette année.

Entre les retards au démarrage de la reprise en Europe, les pressions politiques sur les budgets américains, les difficultés de la Chine pour maintenir la progression de son économie à un rythme élevé, l’essoufflement des grands pays émergents, et la reprise en dentelle du marché japonais, les prémices de l’année 2014 pour l’économie de l’IT s’annoncent plutôt moroses.

Pour autant, les analystes du cabinet d’études Forrester estiment que le marché IT global devrait enregistrer une progression de 5,5 % en 2014. C’est certes loin des chiffres enregistrés au cours des décennies 90 et 2000, mais ce sera certainement meilleur qu’en 2013 !

Le logiciel en vedette

L’année 2014 devrait être marquée par un retour en grâce du logiciel qui, avec une progression attendue de 7,1 %, devrait prendre la tête devant les services de conseil et d’intégration des systèmes (6,6%).

C’est le Cloud qui devrait entrainer le logiciel, suivi des applications pour le mobile, la business intelligence (BI), l’analytique et la collaboration. Tous ces domaines devraient enregistrer une progression à 2 chiffres.

Forrester anticipe également un retour du modèle traditionnel des licences pour un usage ‘on-premise‘ des logiciels, plus particulièrement en Europe, en Asie et sur les marchés émergents. Ce modèle a particulièrement souffert des réductions de budgets en 2012 et 2013.

Les intégrateurs rassurés

Le retour du logiciel et des licences devrait satisfaire les intégrateurs systèmes et les sociétés de conseil IT, dont les revenus se sont érodés avec l’émergence du SaaS (Software-as-a-Service) et les difficultés économiques. Le on-premise est l’assurance de bénéficier de contrats, même si le SaaS va continuer de progresser.

Un détail du rapport de Forrester a également attiré notre attention : la progression du SaaS devrait impacter les revenus des services IT à partir de 2015. Concrètement, le changement de modèle, de la licence à la consommation de ressources, a fait chuter les revenus immédiats des acteurs du marché qui ont pris ce virage. A partir de 2015, l’accumulation des revenus du SaaS deviendra suffisante pour inverser la tendance…

Le mauvais élève européen

Pour les analystes de Forrester, la reprise même faible enregistrée aux États-Unis sera le moteur de la progression des marchés IT. Elle sera de 6,3 % aux États-Unis en 2014, contre 5,5 % pour le marché global mondial. Seuls certains marchés, comme les Pays de l’Est, l’Afrique ou le Moyen-Orient, devraient enregistrer une plus forte progression, mais dans des volumes évidemment bien plus faibles.

L’Europe devrait rester le mauvais élève de la reprise. Si le Japon sort de sa longue éclipse marquée par la déflation, la reprise y sera encore faible. Quant aux grands pays émergents (Brésil, Chine, Inde et Russie), ils devraient, selon les analystes, « passer dans une période de croissance lente et inégale ».

Conclusion de Forrester : 2014 sera une année intermédiaire, prélude à une véritable reprise des marchés IT qui prendra place en 2015. Par exemple avec des progressions à deux chiffres pour le logiciel. Pour 2015, les analystes du cabinet anticipent une progression globale du marché de 6,9 %.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur