Etats-Unis vs Huawei : Microsoft et Intel maintiennent les mises à jour

On l’oublie mais Huawei fabrique aussi des PC portables. Et sans doute que des entreprises possèdent une flotte de ses appareils sous Windows 10.

Mais que va-t-il se passer à l’avenir si les Etats-Unis confirment l’interdiction de travailler avec le groupe chinois ?

Du côté de Microsoft et Intel, on calme le jeu et on prévient que les mises à jour et autres patches de sécurité seront toujours disponibles pour les ordinateurs Huawei.

« Nous restons déterminés à fournir une expérience client d’exception », a déclaré un porte-parole de Microsoft  à PC World.

« Notre évaluation de départ de la décision du département américain du Commerce à propos de Huawei indique que nous pourrions continuer à proposer des mises à jour des logiciels Microsoft aux clients dotés d’appareils Huawei. » poursuit-il.

Interrogé aussi par nos confrères, Intel tient le même discours précisant qu’il continuerait de proposer des mises à jour et des pilotes pour les puces embarquées dans les ordinateurs du fabricant chinois.

 

30 milliards $ de manque à gagner sur les deux prochaines années

 

De l’aveu même de Ren Zhengfei, le fondateur et P-dg de Huawei, qui s’est exprimé lors d’un entretien organisé au siège de l’entreprise, les restrictions commerciales sur les smartphones et les équipements télécoms vont provoquer au moins 30 milliards $ de manque à gagner sur les deux prochaines années. Il s’attend à ce que la production ralentisse et que le chiffre d’affaires 2019 et 2020 se situe aux alentours de 100 milliards $.

Pour autant, il  se montre plutôt optimiste sur la capacité de résilience de son entreprise qu’il voit se “régénérer” à partir de 2021.

« Nous sommes comme un avion endommagé qui n’a protégé que son cœur et son réservoir de carburant, mais pas ses appendices. Huawei sera mis à l’épreuve par cette période d’ajustement et au fil du temps. Nous deviendrons plus forts à mesure que nous franchirons cette étape”, a-t-il  déclaré.