L’Europe veut se doter d’un marché unique des télécoms

Régulations
Neelie Kroes Europe

La création d’un véritable marché unique des télécommunications est une priorité de fin de carrière pour Neelie Kroes, commissaire européenne dont le mandat arrive à terme en 2014.

À l’occasion du onzième Sommet européen des affaires (European Business Summit – EBS), Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne en charge de la stratégie numérique, a réaffirmé soutenir la création d’un marché unique des télécommunications. « Les obstacles au marché unique sont des obstacles à la croissance », a déclaré la commissaire lors de son intervention à Bruxelles la semaine dernière.

Un univers des télécoms fragmenté

« Actuellement, le marché européen des télécoms est en fait un ensemble de 27 marchés nationaux distincts. Les consommateurs et les entreprises voient leurs choix limités à ce qui est proposé localement. Les opérateurs ne peuvent pas servir un marché à l’échelle européenne. Donc, ils ne peuvent pas atteindre la taille critique pour investir, innover et affronter la concurrence mondiale », a déploré Neelie Kroes.

Dans ce contexte, les frais d’itinérance (roaming) pour de nombreuses entreprises, comme pour les particuliers, sont trop coûteux. Et la facture pourrait être plus lourde encore avec la montée en puissance des communications M2M (machine-to-machine) et du « tout connecté ».

« Dans ce secteur comme dans d’autres, n’oublions pas notre joyau : le marché unique », a-t-elle insisté.

Vers un marché unique numérique

Pour soutenir la compétitivité et l’emploi en Europe, les opérateurs devraient pouvoir fournir des services numériques dans toute l’UE, et les utilisateurs bénéficier de ces services, quel que soit le pays de l’Union dans lequel ils vivent et/ou travaillent.

Cela dynamiserait « l’ensemble de l’écosystème Internet – des opérateurs aux fabricants d’équipements en passant par les développeurs d’applications. Et, plus largement, l’ensemble de l’économie. Parce que nous avons besoin d’entreprises pour briser les barrières, penser européen et rivaliser mondialement – y compris contre les géants américains », a conclu la vice-présidente de la Commission.

Neelie Kroes, dont le mandat européen arrive à terme fin octobre 2014, fait de ce dossier une priorité. La septuagénaire a souligné que la Commission européenne présenterait prochainement ses propositions pour un marché unique des télécoms. D’après le Financial Times, le plan pourrait être dévoilé dès le mois prochain et la réglementation validée en amont des élections européennes du printemps 2014.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur