F1: Vodafone abandonne Ferrari pour McLaren

Régulations

L’opérateur abandonne-t-il la Scuderia à cause de ses mauvais résultats ? Ne soyons pas mauvaise langue !

C’est la valse des sponsors dans le petit monde de la Formule 1. Après l’annonce d’HP qui abandonne la compétition reine après plusieurs années de bons et loyaux services avec Williams, et la surprise Michelin dont ce serait la dernière saison, c’est au tour de Vodafone de changer d’écurie.

L’opérateur britannique met donc fin à une longue aventure avec l’écurie italienne. Désormais le logo du géant des mobiles viendra arborer les autos de l’ennemi préféré de Ferrari, McLaren ! “Le statut de cette marque et son degré d’implication dans le sponsorship ont été des critères clés dans le choix de Vodaphone comme sponsor principal”., commente Ron Dennis, le patron de l’équipe britannique. “Nous sommes excités par cette nouvelle phase de notre engagement dans les sports mécaniques,” déclare de son côté le patron de Vodafone, Peter Bamford. “En tant que sponsor principal du Vodafone McLaren Mercedes team, notre association en Formule 1 atteint un niveau ultime”. Et de poursuivre: “ce nouveau partenariat va nous offrir une superbe plate-forme marketing : nous allons pouvoir améliorer l’image de la marque. Nous offrirons également à nos clients des contenus uniques grâce à Vodafone live ! avec la 3G”. Les mauvais esprits souligneront que Vodafone abandonne Ferrari au moment où l’équipe traverse sa plus mauvaise passe depuis cinq ans. Après avoir dominé sans partage le Championnat du monde de longues années, l’équipe de Maranello, dirigée d’une main de fer par le français Jean Todt, a connu une saison noire en 2005. Michael Schumacher, septuple champion du monde, fut inéxistant. Vodafone refuse ce procès d’intention et rappelle que son contrat avec la Scuderia se terminait de toute façon fin 2006. Le logo de l’opérateur sera donc encore présent sur le nez et les flancs des Ferrari en 2006. Mais l’écurie au cheval cabré ne devrait pas avoir à s’inquiéter. Il y a fort à parier que de nombreux sponsors se battent au portillon après le départ de Vodafone. Car l’équipe reste de loin la plus mythique du paddock.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur