Facebook se sécurise contre les attaques informatiques

Sécurité

Le réseau social vient de choisir la solution de sécurité de la société MarkMonitor. L’objectif est de lutter contre les malwares de tous types.

Facebook a décidé de se protéger contre les menaces venues du Web. Cibles d’attaques régulières, le site a donc réagi. La solution va donc s’ajouter au MarkMonitor AntiFraud déjà destiné à la protection contre le hameçonnage (phishing).

La solution promet là une technologie brevetée permettant de prévenir, détecter et contrer les attaques de phishing mais aussi tous les malwares qui pourraient infecter le site. A la loupe, la détection et l’analyse des codes malveillants sont assurées par l ‘éditeur Panda Security.

Les principaux risques relevés par Facebook en cas d’infection, provoquent l’ effacement de certains fichiers sur le poste des utilisateurs mais aussi le vol d’informations personnelles tel que les identifiants, mots de passe et autres numéros de carte de crédit…

Dans un communiqué, le site de réseau social explique la nécessité pour Facebook de se doter d’une telle solution de sécurité : “Notre engagement profond envers la sécurité de nos utilisateurs exige une robuste stratégie proactive en la matière, la meilleure technologie de sa catégorie et une collaboration active avec les leaders du marché“, explique Ryan McGeehan, analyste spécialisé dans les menaces chez Facebook.

De son côté, la société basée à San Francisco, MarkMonitor commente de la nécessité d’apporter un volet sécurité au site. Frederick Felman, directeur marketing de MarkMonitor témoigne : “Le succès fulgurant de Facebook en fait une cible toute désignée pour les attaques cherchant à profiter de la réputation de l’enseigne et de la confiance qu’elle inspire“.

Pari est donc tenu de pouvoir apporter un volet sécurité aux 200 millions

d’utilisateurs de Facebook et d’éviter le piratage de compte, les liens infectés et autres messages corrompus. Après les récentes incursions du ver Koobface sur Facebook, il est connu que de fausses vidéos cachant des malwares se propagent, notamment en empruntant l’identité du patron du site communautaire Mark Zuckerberg.

Malgré le choix de la solution de MakMonitor, la vigilance ne doit pas être relâchée dans le sens où les méthodes de piratage de réseaux sociaux ont déjà évolué vers des techniques bien plus fines. Des faux messages sont désormais envoyés proposés par certains de vos (vrais-faux) amis contenant des vidéos diffusées sur des sites piégés. Toute l’attention des utilisateurs reste donc requise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur