Filtrage des e-mails: MailInBlack passe en V2

Sécurité

MailInBlack passe en version 2. L’une des ‘appliances’ les plus efficaces pour le filtrage des e-mails, par l’authentification de son émetteur, confirme son succès

Régis Novi est serein ! Le fondateur et directeur général de MailInBlack maintient son cap et confirme la pertinence de son choix radical pour protéger les messageries d’entreprise : l’authentification des expéditeurs. L’éditeur indépendant devrait lever des fonds prochainement, afin de s’attaquer au marché international.

Rappelons le principe de l’authentification : l’expéditeur inconnu d’un e-mail est contacté par le service de filtrage, qui lui demande de s’authentifier. Cette simple opération, qui nécessite une intervention manuelle de l’expéditeur, apporte un très haut niveau de qualification, puisque les menaces de l’internet – spam, spoofing, phishing ou usurpations d’identité – sont automatisées par les hackers fin d’être exploitées en masse. Une fois authentifié, l’expéditeur pourra communiquer par e-mail d’une manière transparente. L’entreprise peut définir en amont, et même en aval, la liste des expéditeurs autorisés (listes de favoris, par exemple). Et la protection par filtrage fonctionne bien évidemment dans les deux sens. Séduire les grands comptes et les administrations Se destinant à l’origine à un public de PME et d’entreprises moyennes, MailInBlack a trouvé un relais de croissance chez les grands comptes, séduits par la solution radicale qui ne nécessite aucune manipulation et surtout qui ne regarde pas le contenu des mails, à la différence des solutions logicielles. Les administrations devraient suivre. Il aura fallu cependant adapter la technologie aux attentes de ces clients pointilleux. Une évolution qui prend forme avec la version 2 de MailInBlack. Pour accélérer les capacités de traitement, elle abandonne le séquentiel au profit d’un traitement par batch de 100 e-mails. Seconde évolution majeure, la visibilité des traitements de l’appliance. Une attente forte des services informatiques, qui même si l’application tourne sans qu’ils aient à intervenir, souhaitent visualiser ce qui se passe à l’intérieur de la boîte noire. MailInBlack se dote donc d’un centre de statistiques qui permet de tracer l’information en affichant les logs. “Entre les mises à jour qui s’effectuent toutes les heures et nos systèmes d’alerte, nos clients veulent mettre les mains dans le cambouis.” Après les virus, les entreprises françaises commencent à prendre conscience du risque lié au spam et à ses dérives. “C’est comme pour les virus, il faudra vivre avec !“. Face à la pléthore d’offres de sécurité, le marché se cherche, et la solution atypique de MailInBlack est encore souvent en période d’observation. Atypique mais radicale, la solution d’appliance de filtrage des e-mails par l’authentification des e-mails, qui s’accompagne d’un anti-virus – “Il n’y a pas de spoofingsans virus !” ? fourni par l’anti-virus BitDefender, avec son taux de filtrage à 100% et l’absence de faux positifs (et pour cause…) n’a pas fini de séduire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur