Fleury Michon se mitonne un Microsoft AX sauce TVH

DSI

Pour unifier ses 30 progiciels et rapprocher DSI et métiers, Fleury Michon a choisi Adax de TVH, version grande distribution de l’ERP de Microsoft, comme l’explique Stéphane Lopez, DSI du Groupe.

Une présence sur plusieurs segments de marchés
Une présence sur plusieurs segments de marchés

Créé en 1905, Fleury Michon emploie aujourd’hui 3 750 personnes pour un chiffre d’affaires de 644,6 millions d’euros en 2011.
Ses sept unités de production en France, et huit à l’international, en ont fait un leader sur le marché GMS (grandes et moyennes surfaces- sur les marchés du jambon de porc ou de volaille, et de la charcuterie élaborée), sur les plats cuisinés individuels frais, et sur le surimi.
Le Groupe est également présent sur la restauration hors domicile (Fauchon, Pleine Nature, Flo Prestige…) et le catering (restauration à bord des avions).

Diversité des activités, complexité du SI
A son arrivée au début des années 2000, Stéphane Lopez, DSI du Groupe Fleury-Michon, constate une forte hétérogénéité du parc applicatif : « Notre système d’information s’est construit au fur et à mesure, avec des logiciels best-of-breed pour chaque métier, mais aussi horizontaux, et sous des environnements divers (AS 400, Windows, Unix…). Il nous fallait donc harmoniser cet ensemble, pour gagner en agilité et en réactivité.»

Stéphane Lopez
Stéphane Lopez

Un défi essentiel pour cette entreprise dynamique, qui pourrait profiter pleinement des nouvelles technologies.
« Le groupe a très longtemps enregistré une croissance à deux chiffres, et affiche aujourd’hui +7 %. Les utilisateurs sont plus jeunes, utilisent plus les dernières technologies et expriment de plus en plus de besoins et d’exigences pour des réponses instantanées,» souligne le DSI.
Cette grosse PME s’est dotée d’une direction informatique conséquente de 40 informaticiens, qui disposent donc d’un fort savoir-faire d’intégration pour orchestrer ces divers logiciels et environnements technologiques.
Un vrai catalogue à la Prévert de plus de 30 progiciels dont : une GPAO sous Infor, une gestion logistique sous Digital VMS, une gestion financière sous Anael, une comptabilité client sous AS/400…
En 2006, Fleury Michon prend conscience de l’énergie et du temps uniquement consacrés à l’intégration et au maintien de plus de 250 interfaces. Cette maintenance et les incidents potentiels illustrent la fragilité d’un système d’information de moins en moins réactif.


Auteur : admin
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur