Forum Freescale: ‘Nous avons un intérêt à travailler avec Microsoft’

Régulations

Présence forte, remarquée et inattendue de Microsoft sur le Freescale Technology Forum, mais silence radio sur les projets communs des deux géants. Nous avons fait notre enquête?

Orlando ? USA La présence de Microsoft au FTF (Freescale Technology Forum) est loin d’être anecdotique. L’éditeur se présente même devant la communauté de l’embarqué (embedded) au rang de ‘Gold Sponsor‘, ce qui lui permet de s’afficher à proximité de Wind River, pourtant largement leader sur les OS embarqués, et loin devant les distributions et projets Linux, certes moins fortunés que le géant du logiciel. La présence de Microsoft au FTF est bien évidemment un indicateur fort de la volonté de Microsoft d’investir le monde de l’embarqué, parallèlement au poste de travail, au serveur et au client léger. D’ailleurs, sur son stand Microsoft fait la promotion de ses produits ‘embedded‘, Windows CE – avec en avant première la dernière version de l’OS très léger, la 6 encore en bêta, et une politique d’ouverture aux développements proche du libre et de licence particulièrement agressive. Ainsi que Windows XP Embedded, distribué sous forme de briques pour composer l’OS puissant, mais de taille réduite attendu par certains industriels fidèles à Windows et qui ne veulent pas s’embarrasser des milliers de composants qui alourdissent l’OS PC. Pourquoi Microsoft se rapproche-t-il de Freescale ? A cette question stratégique, côté Microsoft, l’accent est mis sur la nécessité de supporter les technologies embarquées de Freescale, en particulier sur les ‘handsets‘, les produits de poche, et les technologies grand public, comme le remarquable Gigabit de Toshiba, baladeur vidéo numérique sous Windows Media Center, véritable ‘iPod Killer, sous environnement Windows. Nous n’en saurons pas plus… Coté Freescale, même culture du secret. David Perkins, senior vice-président et directeur général de la division Networking and Computing Systems, l’un des visionnaires de la compagnie, affirme quant à lui “Nous avons un intérêt à travailler avec Microsoft“. Et d’évoquer très rapidement le ‘home‘ (électronique de salon), les réseaux, l’IPTV et les mobiles. Difficile, tout d’abord, de passer à côté de la riche et volumineuse communauté Windows. L’écosystème Microsoft est si puissant et important qu’il en est incontournable. Fabricant de produits électroniques embarqués, Frescale propose des technologies que Microsoft ne peut lui non plus ignorer. Ainsi avons-nous pu découvrir un ‘reference design‘ conçu par Microsoft, fournit par Freescale et réalisé par Asus, qui intègre à l’arrière de l’écran d’un ordinateur portable (partie visible lorsque celui-ci est fermé) un mini écran LCD sur lequel s’exécute une version réduite de Windows Media afin de piloter dynamiquement l’ordinateur sans avoir à l’ouvrir. Ce support devrait être intégré dans Windows Vista. De notre enquête ressort pourtant une très grande interrogation. Elle porte sur Microsoft et le mobile ? Comme nous le confie Denis Griot, responsable Emea de Freescale, “Microsoft a raté son entrée dans le monde des mobiles, et restera minoritaire. Il est le grand perdant de ce marché“. Or, le mobile est à la convergence des technologies : téléphonie, réseaux, informatique, audio, vidéo et données. Si Microsoft a raté une marche, peut-il rattraper le coup en se rapprochant de l’industrie, après avoir eu l’arrogance de tenter de s’imposer quasiment seul et en développant ses propres ‘reference design‘ ? A moins que le géant des logiciels ne développe en secret des projets innovateurs. Il doit pour cela s’appuyer sur l’industrie pour confirmer ses ambitions. Justement, Freescale est ambitieux et vise le Top 5 des semi-conducteurs. Ça tombe bien finalement. On peut donc s’attendre à des annonces stratégiques probablement conjointes dans les mois et les années à venir. Microsoft n’a jamais caché son ambition d’investir les marchés autrement plus importants des télécoms et de l’électronique grand public. Avec Freescale, l’éditeur a trouvé un partenaire de poids et de qualité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur