Frameforge 3D Studio: un plateau de cinéma sur console

Régulations

Nous terminons notre visite des logiciels pour l’écriture et le cinéma par Frameforge 3D Studio, une solution de préparation et d’expérimentation visuelle en 3D mais simple d’accès qui reproduit un plateau de tournage

Notre étude des logiciels pour l’écriture et le cinéma se termine sur un feu d’artifice. En effet, Frameforge 3D Studio est une solution étonnante !

Pour être francs, c’est avec une certaine anxiété que nous avons installé ce logiciel qui reproduit un plateau de cinéma en 3D. Et la 3D, ce n’est pas notre truc? Déjà que dessiner en 2D n’est pas simple pour nous, d’où notre intérêt pour des logiciels comme StoryBoard Quick, mais aussi Visio de Microsoft ou SmartDraw. En effet, pour l’utilisateur qui ne dispose pas de la fibre artistique, ou qui plus simplement n’a pas le temps dessiner des formes, ces logiciels proposent des bibliothèques d’images dans lesquelles il suffit de sélectionner d’un clic celle qui nous convient et de la déplacer sur la zone de travail. Le logiciel se charge des dessins et interactions, l’utilisateur lui indique ce qu’il souhaite, comme d’augmenter ou de réduire la taille, comme de placer un objet au premier ou en arrière plan. De la 3D sans rien y connaître ! Avec Frameforge 3D Studio, la surprise est venue de son fonctionnement qui reprend ce schéma simplifié : une fois défini l’espace de travail, le studio ou plateau de cinéma, les décors, objets et personnages viennent se placer très simplement, sans autre interventions que d’orienter l’objet, de définir sa taille et de le placer devant ou derrière un autre objet. Par exemple, nous créons une pièce avec une fenêtre en fond, puis y plaçons un bureau et un personnage. Ce dernier peut être placé devant ou derrière le bureau, regarder vers nous ou vers la fenêtre, et tenir un objet entre ses mains, à moins que l’on ne préfère le poser sur le bureau. Et tout cela en 3D sans que nous n’ayons à intervenir. Simple non ? Les personnages intégrés sont dynamiques, leur position, habillage ou attitude est totalement paramétrable. Et ils interagissent automatiquement avec les objets présents. Placez une moto dans le décor, puis un personnage sur la moto, et il va l’enfourcher ! Quant aux mouvements, ils sont classiquement matérialisés par des flèches. Un plateau de cinéma simulé, où placer la caméra ? Passée l’étape de la création du plateau et des personnages, place au cinéaste virtuel. Le studio est en trois dimensions, cela ouvre des perspectives intéressantes, comme de tourner autour des objets ou des personnages, de visualiser une scène en profondeur, de multiplier les points de vue. Là où l’exploitation de la 3D touche au génie pour le cinéma, le théâtre ou la télévision, c’est dans la simulation du positionnement des caméras. Que l’espace construit soit intérieur ou extérieur, les conditions réelles d’un tournage peuvent être recréées. Il suffit de placer une ou plusieurs caméras, et de simuler leurs mouvements de manière dynamique. D’ailleurs l’utilisateur place ses caméras comme bon lui semble, emplacement, hauteur, angle, et l’image captée est reproduite dans une vignette. L’utilisateur dispose alors d’une salle de contrôle dont la partie haute montre en simultané la scène selon plusieurs angles. Si un scénario est importé, écrit par exemple avec Final Draft, l’intégration sera totale, et les plans et scènes seront synchronisés. Un storyboard en 3D et commenté Frameforme 3D Studio permet de créer et de simuler les plans d’un film, de les visualiser, les modifier, de réorganiser leur enchaînement. De plus, chaque plan est commenté – nature du plan, durée, hauteur de caméra, focale, angle – toutes informations qui rejoignent les préoccupations du scénariste ou du réalisateur, voir du producteur. Et si un scénario est importé, écrit par exemple avec Final Draft, l’intégration sera totale, et les plans et scènes seront synchronisés. Enfin, le projet peut être fusionné avec d’autres projets, plans ou scènes, imprimé suivant différents formats, ou présenté dynamiquement, sous la forme d’un ‘slide show’ par exemple, voir exporté au format Flash ou HTML. Frameforme 3D Studio est une expérience étonnante. Simple et intuitif, le logiciel nous place dans la peau d’un réalisateur virtuel. On comprend pourquoi il séduit tout particulièrement les écoles de cinéma. Une semaine écriture et cinéma

Cet article termine une semaine exceptionnelle consacrée aux outils d’écriture, de scénarios et de storyboard.

Phraseo, Final Draft, StoryBoard Quick et Frameforge 3D Studio, distribués par www.movie-soft.com, sont des logiciels qui se sont révélés à la fois puissants dans ce contexte particulier, mais aussi simples et abordables. Des outils au service de notre imagination, car au-delà de l’aide qu’ils apportent dans la rédaction et la création de romans, de pièces de théâtre, de scénarios pour le cinéma, la télévision, le spectacle, la vidéo, rien ne remplacera une bonne histoire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur