GenMsecure : le smartphone pour remplacer la cartes à puce ?

LogicielsSécurité
genMsecure

La société française GenMsecure a dévoilé ce matin à Paris une nouvelle solution de sécurité s’appuyant sur les smartphones

Créée par d’anciens collaborateurs de Sophos, la société française GenMsecure a dévoilé ce matin à Paris une nouvelle solution de sécurité s’appuyant sur les smartphones.

Visant aussi bien les marchés du mobile banking, du e-commerce ou du contrôle d’accès, la solution GenMsecure revendique un niveau d’authentification “forte”, avec trois niveaux de sécurité : puce, code et applet.

Concrètement, l’utilisateur doit d’abord créer un compte, validé par un SMS, permettant de le coupler à la carte SIM de son téléphone. Une fois ce compte créé, l’utilisateur doit adopter un code à 4 chiffres, distinct de son code PIN ou de son code de carte bancaire, qui lui permettra par la suite de valider toute transaction.

En démonstration…

Pour ce lancement, GenMsecure réalise une démonstration avec des distributeurs bancaires Diebold, disposant d’une connexion M2M. L’utilisateur n’a plus besoin d’insérer une carte bancaire, mais tape simplement son numéro de téléphone mobile.

La transaction se poursuit ensuite sur l’écran de son smartphone (iOS, Android ou Windows Phone), où il est invité à saisir son code de sécurité. Sous réserve que l’utilisateur soit dans une zone de couverture, son téléphone confirme la transaction et le distributeur bancaire distribue les billets.

GenMsecure assure la sécurité dont on a besoin pour faire partout dans le monde des retraits d’argent, des transferts d’argent sur des bornes, acheter des cartes prépayées, payer sur internet et accéder en toute sécurité au e-banking” explique la société, qui vise aussi bien les marchés occidentaux que les pays émergents, traditionnellement peu “bancarisés”.

S’engouffrant dans une brèche ouverte l’année dernière par Buyster, la technologie GenMSecure est ainsi capable de se substituer à n’importe quelle carte à puce, y compris pour le contrôle d’accès à un bâtiment ou un système d’information.

Les premières marques d’intérêt pour cette technologie viennent des banques, aussi bien pour sécuriser les transactions de leurs clients, que pour sécuriser l’accès au poste de travail de leurs collaborateurs.” expliquent les promoteurs de cette technologie.

Avec un coût par transaction estimé à quelques centimes d’euros et la possibilité de se passer des SMS grâce à l’usage des applications pour smartphones, GenMsecure entend en tout cas s’imposer dans de nombreux secteurs, concrétisant un peu plus la vision d’un opérateur japonais comme NTT DoCoMo qui cherche, depuis déjà 10 ans, à “vider les poches de ses clients” de leurs clés, cartes de paiement, cartes de transports et autres cartes de fidélité.

Une vision que partage sans doute GenMsecure, mais qu’il reste à concrétiser en séduisant massivement banques, e-commerçants et simples internautes.

La sécurité selon GenMsecure

Image 1 of 19

GenMsecure

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur