Google Android : 14 industriels rejoignent l'Open Handset Alliance

Cloud

Parmi eux : ARM, Sony Ericsson ou encore l’opérateur Vodafone

La plate-forme mobile open-source Android de Google reçoit de nouveaux soutiens de poids. Sony Ericsson, Asustek, Toshiba, Garmin ou encore le géant Vodafone rejoignent l’Open Handset Alliance, une association qui regroupe de grands noms du secteur, des grands noms prêts à exploiter Android.

Jusqu’à aujourd’hui, l’alliance regroupait 34 sociétés dont T-Mobile, Telefonica, Telecom Italia, NTT, Sprint Nextel, China Mobile, HTC, Qualcomm, Motorola, Samsung, LG, Intel. Elles sont désormais 48.

Ces nouveaux venus illustrent l’intérêt croissant des acteurs du mobile pour la plate-forme de Google. Reste que jusqu’à présent, seuls deux modèles sous Android sont dans le commerce : le G1 d’HTC et l’Agora de Kogan. La question est donc de savoir si de nouveaux modèles vont débarquer l’année prochaine…

Motorola préparerait un téléphone compatible, il pourrait être lancé dans le courant de l’année prochaine. Du côté du nouveau venu Sony Ericsson, un terminal Android pourrait être lancé à la mi-2009. Mais il faudra du volume et de nombreuses références pour qu’Android devienne un challenger de poids face à l’ultra-dominant Symbian (de Nokia qui pour le moment ne veut pas entendre parler d’Android), Windows Mobile ou encore RIM OS et MacOS pour iPhone…

Selon le dernier pointage du Gartner, Symbian détient une part de 49,8% dans le marché des OS pour smartphones (-13 points sur un an). RIM OS flambe avec une part qui passe de 9,7% à 15,9%. MacOS pour iPhone prend la 3e place avec une part de 12,9% contre 3,4% il y a un an ! Windows Mobile voit sa part de marché passer de 12,8% au 3e trimestre 2007 à 11,1% cette année. La part de Linux dans les smartphones s’effrite. Elle est de 7,2% contre 8,8% il y a un an. Du boulot pour Android donc !

Rappelons qu’Android est compatible avec la plupart des normes industrielles existantes et permettra notamment aux fabricants de mobiles d’intégrer facilement les services stars de Google que sont Search, GMail, Calendar, Picasa, Blogger, Maps ou encore YouTube. En outre, constructeurs et opérateurs seront libres de personnaliser Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur