Google lorgne Twitter qui tient à rester indépendant

Cloud

Et rentable…

Les dernières rumeurs prêtant à Google l’intention de s’offrir Twitter continuent à faire le buzz. Et le site de micro-blogging a fini par réagir officiellement. Dans un billet ironiquement titré “Sometimes we talk” (Parfois, nous discutons), Biz Stone, l’un des co-fondateurs du site déclare que les dernières infos n’ont rien de surprenant.

Cela ne devrait surprendre personne que Twitter discute régulièrement avec d’autres entreprises sur un nombre varié de sujets”. (Mais notre objectif) est “de bâtir un groupe rentable et indépendant, et ce n’est que le début”.

Indépendant, Twitter a toutes les cartes en main pour le rester. Rentable, c’est une autre histoire.Si le nombre de ses utilisateurs a augmenté de 900 % pour atteindre 6 millions de membres actifs, son chiffre d’affaires reste encore anecdotique (pour être gentil).D’ailleurs, la start-up a décidé de se tourner vers les professionnels pour diversifier ses sources de revenus.

Reste que Google s’intéresse de près à cette nouvelle coqueluche du Net, notamment pour son moteur de recherche en temps réel qui pourrait venir consolider la domination de Google en la matière.

Rappelons que selon TechCrunch, Google serait actuellement en train de négocier le rachat deTwitter pour un montant non divulgué. Jusqu’à aujourd’hui, Google a toujours démenti ces rumeurs.

Lors d’un récent tour de table, bouclé le 13 février dernier,Twitter a été valorisée 250 millions de dollars. Le site a alors reçu 35 millions de dollars apportés par les fonds Benchmark Capital et Institutional Venture Partners. Par ailleurs, Twitter a refusé en novembre dernier une offre de 500 millions de dollars de la part de Facebook.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur