Google, Microsoft, Intel, Apple se jettent sur la dépouille de Nortel

Cloud

Ouverture des enchères de quelques 6000 brevets détenus par le défunt équipementier canadien Nortel. Google, Intel, Microsoft, Apple et Ericsson se montrent intéressés.

Après avoir été décalée d’une semaine, l’ouverture des enchères sur les quelques 6000 brevets Nortel doit démarrer aujourd’hui, lundi 27 juin. Rappelons que, après avoir atteint des sommets, l’équipementier canadien avait fait faillite début 2009, ce qui a entraîné la vente de ses différentes divisions. Parmi la dernière en date, les actifs MMS rachetés par Ericsson.

Les 6000 brevets mis aux enchères portent notamment sur le LTE (long Term Evolution) qui, avec le Wimax (en perte de vitesse), constitue l’une des technologies apportant le très haut débit mobile à travers la 4G (la téléphonie mobile de quatrième génération). De quoi susciter bien des intérêts de la part des grands acteurs du secteur IT qui veulent se positionner sur le marché de la téléphonie/Internet mobile.

C’est notamment le cas de Google qui a proposé un prix de réserve de 900 millions de dollars pour acquérir le lot des brevets de l’ex-équipementier canadien. Alors que Google est visé par une procédure anti-trust aux Etats-Unis et en Europe, le groupe de Mountain View a reçu l’aval du régulateur américain, la FTC (Federal Trade Commission).

Mais Google devra batailler avec nombre de concurrents et pas des moindres : Microsoft, RIM (Research in Motion) et Ericsson se montrent intéressés. Derniers concurrents en date approuvés par la FTC, Apple et Intel. Les beaux restes de Nortel pourraient donc largement dépasser le milliard de dollars…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur