Google, Yahoo et Microsoft discutent de la censure en Chine…

Régulations

Les trois géants de l’informatique auraient signé un code de conduite à adopter dans l’Empire du Milieu. Réelle volonté ou simple mouchoir blanc à quelques jours de l’ouverture des J.O ?

Ces trois là ont, semble t’il, décidé de se donner la main. A en croire le Wall Street Journal, Google, Yahoo et Microsoft auraient signé avec des organisations de défense des libertés un accord sur le comportement à adopter en Chine et dans d’autres pays considérés comme “répressifs”.

Toujours selon le quotidien, ce “code” porterait sur les principes de libre expression et de protection de la confidentialité des données privées. A quelques jours de l’ouverture des Jeux olympiques, on est en droit de se demander pourquoi cette annonce de bonne volonté n’arrive que maintenant .

Il faut se rappeler la marche arrière de Google en 2006 après avoir reconnu l’existence d’une telle censure en Chine. De son côté, Yahoo est régulièrement montré du doigt par des ONG comme Reporters Sans Frontières pour avoir fourni des noms de cyberdissidents aux autorités de Pékin.

Lors de sa dernière Assemblée Générale le 1er août dernier, les actionnaires de Yahoo ont été invités à se positionner sur ces questions relatives aux Droits de l’Homme. La fixation d’une conduite à suivre concernant la censure sur Internet, ainsi que la création d’un comité sur les droits de l’Homme ont été très largement rejetées par les actionnaires .

Certains géants de l’informatique, déjà implantés dans l’Empire du Milieu doivent donc faire le grand écart entre l’opinion publique et la volonté de ceux qui ont le pouvoir en interne. Une épreuve presque olympique…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur